Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2018

C'était le 24 octobre...

1648.
Signature à Münster (pour les catholiques) et Osnabrück (pour les protestants) des deux traités de Westphalie, mettant fin à la terrible guerre de Trente ans. Les princes allemands du Nord se voient garantir la liberté de religion et le droit d'alliance avec l'étranger. L'Alsace revient à la France. L'ordre westphalien s'installe pour deux siècles en Europe.

1870.
Adolphe Crémieux, l'un des fondateurs de l'Alliance israélite universelle, signe le décret portant son nom, accordant la citoyenneté française aux Juifs d'Algérie.

1885.
Naissance à Zichem, près de Diest, de l'écrivain flamand Ernest (Andreas Ernestus Josephus) Claes. Né dans une famille paysanne, ancien rédacteur du journal des étudiants "activistes" de Louvain, Ons Leven, il est surtout connu pour son roman picaresque De Witte (1920), traduit en français sous le titre de Filasse.

1938.
Mort à Rostock du sculpteur expressionniste allemand Ernst Barlach.

1944.
L'industriel Louis Renault meurt dans des conditions suspectes, après avoir été laissé plusieurs semaines à la prison de Fresnes, sans doute à la discrétion d'éléments incontrôlés de l'Épuration. Son corps sera exhumé en 1956, sur plainte de sa veuve.

1945.
L'ancien chef de l'État norvégien Vidkun Quisling, condamné à mort pour collaboration avec les Allemands, est pendu à Oslo. Quatre de ses anciens ministres, tous membres du Nasjonal Samling (Rassemblement National), sont exécutés avec lui. Sa maison sera plus tard transformée en musée de la Shoah.

1958.
Henri Béraud.jpgÀ Saint-Clément-des-Baleines (Île de Ré), mort de l'écrivain, polémiste et journaliste lyonnais Henri Béraud. Condamné à mort à la Libération pour cause d'anglophobie, puis gracié, l'auteur du Bois du templier pendu et du Vitriol de lune (prix Goncourt 1922) avait été incarcéré pendant six ans à la centrale de Poissy puis au bagne de l'île de Ré, sur laquelle il finit sa vie. Frappé d'hémiplégie depuis 1950, il avait été libéré à la sauvette et endurait depuis cette date une lente agonie.

22/06/2018

C'était le 22 juin...

1527.
Mort à Florence de Nicolas Machiavel. Auteur du Prince (1514), ouvrage dédié à Laurent de Médicis, il est le fondateur de la politologie réaliste moderne.

1805.
Naissance à Gênes de Giuseppe Mazzini. C'est en exil à Marseille, en 1831, qu'il proclama la naissance de la Jeune Italie, mouvement patriotique, populaire et révolutionnaire qui se fixait pour but de libérer la Péninsule "de l'occupation étrangère et des monarques corrompus". Ses vues souvent teintées de prophétisme exercèrent une influence décisive sur le Risorgimento et au-delà.

1806.
Naissance à Paris du publiciste français Émile de Girardin.

1815.
Seconde abdication de Napoléon Ier. Celui-ci déclare : "Ma vie politique est terminée et je proclame mon fils, sous le nom de Napoléon II, empereur des Français."

1848.
L'Assemblée nationale ayant voté la fermeture des Ateliers nationaux, des barricades s'élèvent dans Paris. La répression se soldera par 4 000 morts chez les insurgés, 25 000 arrestations et 11 000 condamnations à la prison ou à la déportation en Algérie.

1907.
Naissance d'Eberhard Koebel, figure de la tendance nationale-révolutionnaire du Mouvement de Jeunesse en Allemagne. À la suite d'un voyage en Laponie, il adopta en 1929 le pseudonyme de "Tusk" ("l'Allemand" en lapon) et créa la même année la Deutsche Jugendschaft. Arrêté en 1933 pour sympathies communistes, il s'exila en Suède en 1934.

1916.
Chargée d’une mission de représailles, l'escadrille C66, commandée par le capitaine Henri de Kérillis (voir éphéméride du 18/07), bombarde la ville de Karlsruhe. Parmi les blessés figure un garçon de 13 ans qui se rendait au cirque ce jour-là : le futur ambassadeur d’Allemagne à Paris, Otto Abetz.

1938.
Ernst Krenek.jpgCréation au Deutsches Theater de Prague de Karl V, opéra dodécaphonique d'Ernst Krenek voué à la célébration du Saint Empire romain germanique, par lequel le compositeur autrichien entendait marquer son opposition au "jacobinisme" hitlérien.

19/02/2018

C'était le 19 février...

1350.
Jeanne, comtesse de Boulogne, épouse le duc de Normandie. Le 22 août, celui-ci montera sur le trône de France sous le nom de Jean II, dit le Bon.

1797.
Bonaparte impose au Saint-Siège la signature du traité de Tolentino. Le pape Pie VI renonce à la possession d'Avignon et du Comtat venaissin, qui sont définitivement rattachés à la France.

1873.
Naissance à Lunel, dans l'Hérault, du cinéaste Louis Feuillade. Se définissant modestement comme un "ouvrier du mélodrame", il porta à l'écran les aventures de Fantômas (1913) et de Judex (1917). Après sa mort, les surréalistes rendirent hommage au génie poétique de cet ancien critique de tauromachie resté toute sa vie fidèle à ses convictions légitimistes.

1878.
Naissance à Beitstad de l'écrivain norvégien Kristofer Uppdal (Kristofer Oliver Opdal), auteur d'une dizaine de romans retraçant l'histoire de la classe ouvrière de son pays (Stigeren, 1919).

1938.
Dans un discours prononcé au Vélodrome d'Hiver, le communiste André Marty, ex-"mutin de la mer Noire", affirme qu'il n'existe aucun risque de guerre avec l'Allemagne. "Ni militairement, ni économiquement, déclare-t-il, Hitler ne pourrait faire la guerre. L'Allemagne ne possède pas les matières premières nécessaires à une grande guerre. L'Allemagne ne pourra jamais faire la guerre avec la classe ouvrière sur le dos".

1988.
René Char.jpgMort à Paris du poète français René Char. D'abord lié au surréalisme, dont il s'éloigna en 1934, il dirigea la Résistance en Vaucluse sous le nom de capitaine Alexandre et publia en 1945 ses célèbres Feuillets d'Hypnos. "Poète de l'essence du poème" (Maurice Blanchot), très influencé par la pensée d'Héraclite, il fut aussi l'admirateur et l'ami de Martin Heidegger. Pierre Boulez mit en musique son Soleil des eaux (1948) puis son Marteau sans maître (1955). "Le temps est proche, écrivait-il, où ce qui sut demeurer inexplicable pourra seul nous requérir".

23/12/2017

C'était le 23 décembre

176.
À Rome, triomphe de Marc-Aurèle, de retour d'Égypte. L'empereur repartira dès l'année suivante guerroyer sur la frontière danubienne.

1379.
Une bulle du pape Urbain IV autorise l'annexion de Calais et de son territoire au diocèse de Canterbury.

1588.
Le duc de Guise, allié du pape, qui avait été l'instigateur du massacre de la Saint-Barthélémy, est tué par Henri III. Dans ses poches, on trouve une lettre commençant par ces mots : "Pour entretenir la guerre civile en France, il faut 700 000 livres par mois".

1793.
Plus de 8000 Vendéens, dont une majorité de femmes et d'enfants, sont massacrés par les troupes républicaines à la bataille de Savenay. Le général Westermann écrit à la Convention : "Il n'y a plus de Vendée [...] Je viens de l'enterrer dans les bois et les marais. Suivant les ordres que vous m'avez donnés, j'ai écrasé les enfants sous les pieds des chevaux, et massacré les femmes qui, au moins pour celles-là, n'enfanteront plus de brigands. Je n'ai pas un prisonnier à me reprocher. J'ai tout exterminé".

1841.
Alexis de Tocqueville par Théodore Chassériau.jpgÉlection du penseur politique et historien Alexis de Tocqueville à l'Académie française.

 

 

 

 

 

 

 

1862.
Henri Pirenne.gifNaissance à Verviers de l'historien belge Henri Pirenne, qui fut recteur de l'Université de Gand puis président de l'Académie royale de Belgique. Son ouvrage le plus célèbre, Mahomet et Charlemagne, ne parut qu'en 1937, deux ans après sa mort (survenue le 25 octobre 1935).

 

 


1938.

Membre de la communauté juive italienne, combattant volontaire pendant la Première Guerre mondiale et fasciste convaincu, le lieutenant-colonel Giorgio Morpurgo, engagé en Espagne aux côtés des nationalistes, se jette sur les lignes ennemies à Seròs, en Catalogne, et se fait tuer en chantant "Giovinezza". Malgré la promulgation des "lois raciales" trois mois plus tôt, il recevra la médaille d'or de la Valeur militaire.

17/12/2017

C'était le 17 décembre...

1793.
Jean-Baptiste Carrier.jpgDans la ville de Nantes soumise à la Terreur par Carrier, des enfants, pour la première fois, sont guillotinés.

 

 

 

 

 

 

1847.
Mort à Parme de l'impératrice Marie-Louise, fille de François Ier d'Autriche, seconde épouse de Napoléon Ier.

1903.
À Kitty Hawk, en Caroline du Nord, l'aviateur Orville Wright et son frère Wilbur effectuent leur premier vol à bord d'un aéroplane conçu et fabriqué par eux.

1919.
Mort à Cagnes-sur-Mer du peintre français Auguste Renoir.

1938.
Les Allemands Otto Hahn et Fritz Strassmann démontrent pour la première fois la possibilité de provoquer la fission du noyau de l'atome d'uranium, ouvrant ainsi la voie à l'ère nucléaire. Hahn recevra le prix Nobel de chimie en 1945.

1987.
Marguerite Yourcenar.jpgMort à Bangor (Maine, États-Unis), dans l'île des Monts-Déserts où elle s'était établie, de l'écrivain Marguerite Yourcenar. Née à Bruxelles, française et naturalisée américaine en 1947, l'auteur des Mémoires d'Hadrien et de L'Œuvre au noir avait été en 1980 la première femme élue à l'Académie française.

14/12/2017

C'était le 14 décembre...

1546.
Tycho Brahe.jpgNaissance à Knudstrup, dans le sud de la Suède actuelle, de l'astronome danois Tycho Brahe. Quoique hostile au système héliocentrique, il n'en fit pas moins un grand nombre d'observations essentielles qui permirent à son élève Johannes Kepler de jeter les bases d'une véritable théorie des mouvement planétaires.

1790.
À Paris, le journal Le Mercure lance un appel pour l'instauration d'une "politesse révolutionnaire" exigeant la suppression du voussoiement : "Disons "tu" à tout le monde, même au roi. Puisque personne n'est plus maître de personne, remplaçons monsieur et madame par citoyen et citoyenne". La nouvelle pratique ayant eu du mal à s'imposer, un décret de novembre 1793 rendra le voussoiement passible de l'échafaud. Madame de Saintes écrit à son mari : "Pauvre ami, tutoyer les gueuses vous faisait déjà perdre la tête, voussoyer les dames vous la fera perdre pour de bon".

1873.
Mort à Cambridge (Massachusetts) du naturaliste, zoologiste et géologue américain d'origine suisse Louis Agassiz. Ancien élève de Cuvier et de Humboldt, il se spécialisa très tôt dans l'étude des poissons et fut le premier à imaginer l'existence d'un âge glaciaire dans le passé de la Terre. Partisan du polygénisme, il fut l'un des plus célèbres chercheurs de son temps.

1901.
Max Planck.pngÀ Berlin, devant les membres de la Société de physique, Max Planck expose pour la première fois les fondements de la théorie des quanta. Il recevra le prix Nobel en 1918.

 

 



1916.
L'un des écrivains et poètes du cercle de Stefan George, Norbert von Hellingrath, tombe sur le front devant Verdun. Il avait été le premier éditeur des traductions de Pindare par Hölderlin.

1931.
Mort à Marnes-la-Coquette du publiciste français Gustave Le Bon (La Psychologie des foules, 1895).

1938.
En France, premier procès intenté à un groupement politique breton pour "atteinte à l'intégrité du territoire".

30/11/2017

C'était le 30 novembre...

1935.
littérature,portugal,histoire,roumanie,nazisme,cinéma,1935,1938,1969Mort à Lisbonne de l'écrivain et poète portugais Fernando Pessoa. Auteur d'une œuvre mélancolique de première importance, il démultiplia son identité en s'inventant trois hétéronymes : le païen Alberto Caeiro, le classique Ricardo Reis et le "whitmanien" Álvaro de Campos. Il écrivit aussi son Livre de l'intranquillité (inachevé et publié à titre posthume) sous le nom de Bernardo Soares.


1938.
Corneliu Zelea Codreanu.jpgAgissant sur l'ordre du ministre roumain de l'Intérieur, voire du roi Charles II, des policiers se présentent à la prison de Bucarest où se trouve détenu Corneliu Zelea Codreanu, fondateur de la Garde de Fer, favorable à l'instauration d'un régime inspiré du nazisme. Censé être transféré dans un autre établissement, il est embarqué dans un camion avec treize autres légionnaires. En forêt de Jilava, les quatorze détenus sont abattus puis aspergés d'acide pour empêcher l'identification des corps.

1954.
Mort à Ebersteinburg, près de Baden-Baden, du chef d'orchestre et compositeur allemand Wilhelm Furtwängler. Synthétisant la tradition d'interprétation inaugurée par Richard Wagner, il conduisit à son apogée l'Orchestre symphonique de Berlin, auquel il s'identifia toute sa vie. Le gouvernement français lui décerna la Légion d'honneur en février 1939.

1969.

Pierre Schoendoerffer.jpg

Parution du livre L'Adieu au roi, du cinéaste français Pierre Schoendoerffer (Pêcheur d'Islande, La 317ème Section, Le Crabe-tambour). Ce roman obtiendra le prix Interallié et sera porté au cinéma par l'Américain John Milius en 1989, sous le même titre.