Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2015

C'était le 2 décembre...

1594.
Mort à Duisburg (Allemagne) du géographe et mathématicien néerlandais Gerhard Mercator (Kremer). On lui doit l'invention du mot "atlas" pour désigner les recueils de cartes géographiques.

1805.
Le jour anniversaire de son couronnement en 1804, Napoléon Ier remporte la "bataille des Trois Empereurs" à Austerlitz, en Moravie.

1823.
James Monroe.jpgLe cinquième président des États-Unis, James Monroe, énonce à Washington sa célèbre "doctrine" en matière de politique étrangère. Le continent américain est déclaré fermé à la colonisation européenne. Les États-Unis, de leur côté, regarderont toute intervention de l'Europe dans les affaires du continent comme une menace pour leur sécurité et pour la paix.


1891.
histoire,etats-unis,1823,1943Naissance à Untermhaus (près de Gera, Thuringe), du peintre allemand Otto Dix, l'un des maîtres de l'expressionnisme. Fortement influencé par Nietzsche, fondateur avec Georg Grosz du mouvement de la "Nouvelle Objectivité", il a laissé une vision impitoyable de la société allemande à l'époque de Weimar. En 1933, il fut privé de sa chaire professorale en beaux-arts à Dresde, accusé par les nazis d'être "bolchevique de culture".

1943.

SS John Harvey.jpg

Au mouillage dans le port de Bari, le liberty ship américain SS John Harvey, qui transportait 2000 bombes au gaz moutarde en violation flagrante de la Convention de Genève, est coulé par l'aviation allemande, lors d'un raid aérien surnommé "le second Pearl Harbor". Près d'un millier de civils italiens seront tués par les émanations de gaz. Le gouvernement américain niera que la catastrophe ait jamais eu lieu et refusera toute indemnité aux survivants.

21/10/2015

C'était le 21 octobre...

1556.
L'Arétin.jpgMort à Venise de l'écrivain italien Pietro Aretino, dit l'Arétin.

 

 

 

 

 

 


1805.
À Trafalgar, l'écrasante défaite de la France et de son alliée espagnole oblige Napoléon Ier à renoncer à débarquer en Angleterre. Grâce à l'anéantissement de la flotte française, les Britanniques s'assurent la suprématie des mers pour plus d'un siècle.

1952.
Proclamation de l'état de siège au Kenya, où sévit l'insurrection mau-mau. L'un des motifs de la révolte a été l'interdiction par les Anglais de la clitoridectomie. Après la proclamation de l'indépendance, Jomo Kenyatta fera rétablir cette pratique.

 

22/06/2015

C'était le 22 juin...

1527.
Mort à Florence de Nicolas Machiavel. Auteur du Prince (1514), ouvrage dédié à Laurent de Médicis, il est le fondateur de la politologie réaliste moderne.

1805.
Naissance à Gênes de Giuseppe Mazzini. C'est en exil à Marseille, en 1831, qu'il proclama la naissance de la Jeune Italie, mouvement patriotique, populaire et révolutionnaire qui se fixait pour but de libérer la Péninsule "de l'occupation étrangère et des monarques corrompus". Ses vues souvent teintées de prophétisme exercèrent une influence décisive sur le Risorgimento et au-delà.

1806.
Naissance à Paris du publiciste français Émile de Girardin.

1815.
Seconde abdication de Napoléon Ier. Celui-ci déclare : "Ma vie politique est terminée et je proclame mon fils, sous le nom de Napoléon II, empereur des Français."

1907.
Naissance d'Eberhard Koebel, figure de la tendance nationale-révolutionnaire du Mouvement de Jeunesse en Allemagne. À la suite d'un voyage en Laponie, il adopta en 1929 le pseudonyme de "Tusk" ("l'Allemand" en lapon) et créa la même année la Deutsche Jugendschaft. Arrêté en 1933 pour sympathies communistes, il s'exila en Suède en 1934.

1916.
Chargée d’une mission de représailles, l'escadrille C66, commandée par le capitaine Henri de Kérillis (voir éphéméride du 18/07), bombarde la ville de Karlsruhe. Parmi les blessés figure un garçon de 13 ans qui se rendait au cirque ce jour-là : le futur ambassadeur d’Allemagne à Paris, Otto Abetz.

1938.
Ernst Krenek.jpgCréation au Deutsches Theater de Prague de Karl V, opéra dodécaphonique d'Ernst Krenek voué à la célébration du Saint Empire romain germanique, par lequel le compositeur autrichien entendait marquer son opposition au "jacobinisme" hitlérien.