Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2015

C'était le 16 décembre...

1838.
Bataille de Blood River, en Afrique du Sud. Victoire des Boers d'Andries Pretorius sur les Zoulous.

1916.
Raspoutine est tué à Moscou par une conjuration comprenant le prince Youssoupov, le grand-duc Dimitri, Soukhotine et Pourichkiévitch. Le corps du moine sera emmené jusqu'à l'île Petrowsky, puis jeté dans la Neva.

1934.
À l'initiative des Comités d'action pour l'universalité de Rome (CAUR), ouverture à Montreux, en Suisse, de la première (et dernière) conférence du "fascisme international". Son organisateur est le général Eugenio Coselschi, ancien secrétaire personnel de Gabriele D'Annunzio.

1941.
Mort en Indonésie, sur l'île de Timor, du navigateur Alain Gerbault. En 1923, il avait franchi en solitaire l'Atlantique d'est en ouest à la voile, exploit encore jamais accompli. Admirateur de Jack London, proche de l'Action française et des Croix-de-Feu, partisan d'une "nouvelle religion qui prêcherait le mépris des besoins et le culte de tout ce qui est beau", il s'était fait le défenseur des Polynésiens en butte aux méthodes occidentales de colonisation.

1956.
René Couzinet.jpgL'ingénieur et constructeur aéronautique français René Couzinet se donne la mort à Paris. Créateur au début des années trente d'un avion de ligne d'avant-garde, l'Arc-en-ciel, il n'avait cessé de se heurter à l'incompréhension et à l'indifférence des milieux officiels. Sa femme Gilberte, veuve de Jean Mermoz, l'accompagne dans la mort.

L'Arc-en-ciel n°1 (ou Couzinet 10).JPG

1964.
Sceau de la Justice sur l'Assemblée nationale.jpgÀ Paris, l'Assemblée nationale décrète que les crimes contre l'humanité sont désormais imprescriptibles.

26/08/2015

C'était le 26 août...

1346.

Crécy par Richard Caton Woodville.jpg

À la bataille de Crécy (Somme), les chevaliers de Philippe VI de Valois, lourdement équipés et caparaçonnés, sont mis en déroute par les archers anglais. Les troupes d'Édouard III n'ont que 100 à 300 morts à déplorer, contre 4000 du côté franco-génois, dont 1542 chevaliers. L'Anglais va mettre le siège devant Calais. Commencée en 1337, la guerre de Cent Ans finira en 1453.

1944.
Une ordonnance institue rétroactivement le crime d'indignité nationale, dont la sanction est la dégradation nationale. Les condamnés sont privés de droits civiques et exclus de l'administration. Certains métiers (avocat, notaire, journaliste, enseignant, gérant de société) leur sont en outre interdits. Environ 50 000 familles françaises seront touchées par cette sanction.

1947.
Le torero espagnol Manuel Rodriguez Sanchez, dit Manolete, est tué à l'âge de trente ans dans les arènes de Linares par un taureau de Miura nommé Islero. Sa mort sera considérée en Espagne comme une tragédie nationale.

1986.
Mort à Nice de l'écrivain et philosophe français Georges Soulès, alias Raymond Abellio.

12/06/2015

C'était le 12 juin...

1219.
Amaury de Montfort, suivi de vingt évêques et 10 000 hommes, s'empare de la ville de Marmande, qui est aussitôt mise à sac. Comme à Béziers dix ans plus tôt, le massacre s'opère au nom de la foi.

1493.
Lucrèce Borgia, fille du pape Alexandre VI (Rodrigo Borgia), épouse Jean Sforza. Le mariage est célébré au Vatican.

1521.
Les écrits de Luther sont brûlés publiquement à Rome, sur la place Navone.

1787.
Un arrêt du conseil du Parlement de Rouen décrète qu'il est désormais interdit d'appeler "bourreaux" les "exécuteurs des jugements criminels". Deux ans plus tard, l'Assemblée nationale décidera de les appeler "citoyens exécuteurs". Début du "politiquement correct".

1932.
René De Clercq.JPGMort à Maartensdijk (Pays-Bas) de René De Clercq, écrivain et poète belge d'expression flamande.

 



 

 

 

 

1947.
Le chef autonomiste alsacien Joseph Rossé est condamné à quinze ans de travaux forcés, vingt ans d'interdiction de séjour, frappé d'indignité nationale à vie et voit tous ses biens confisqués : en juillet 1940, il avait pris, à la demande des Allemands, la direction des éditions Alsatia. Il n'avait pourtant pas tardé à en faire un centre de résistance au nazisme. Entre 1940 et 1944, il avait fait imprimer plus de deux millions d'exemplaires d'ouvrages clandestins. En novembre 1940, il avait obtenu la libération de Robert Schuman et s'était opposé au recrutement d'Alsaciens par la Wehrmacht. À partir de 1943, il avait été en contact suivi avec les conjurés du 20 juillet 1944 (opération Walkyrie). Il mourra dans sa cellule de la prison d'Eysses, le 24 octobre 1951.