Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2019

C'était le 18 octobre...

1511.
Mort au château d'Argenton (Deux-Sèvres) du diplomate et historien Philippe de Commynes. Éduqué à la cour de Bourgogne, il servit Charles le Téméraire avant de se rallier à Louis XI. Ses Mémoires, rédigées en 1489 mais qui ne furent publiées qu'en 1529, comptent parmi les chroniques les plus significatives de son temps.

1663.
Naissance à Paris du prince Eugène de Savoie-Carignan, cinquième et plus jeune fils du comte de Soissons et de la nièce du cardinal de Mazarin, Olympia Mancini. Entré au service des armées impériales, le célèbre "prince Eugène" défendra l'Autriche contre les Turcs et remportera la bataille de Belgrade, le 16 août 1717.

1741.
Naissance à Amiens de l'écrivain français Pierre Ambroise Choderlos de Laclos. Officier d'artillerie à 20 ans, c'est en garnison qu'il conçut son chef-d'œuvre Les Liaisons dangereuses (1782), dont Baudelaire disait : "Ce livre, s'il brûle, ne peut brûler qu'à la manière de la glace".

1859.
Henri Bergson.jpgNaissance à Paris du philosophe Henri Bergson, prix Nobel de littérature en 1927.

 

 

 

 

 

 

 

1890.
Fondation de Windhoek (capitale du Sud-Ouest africain, devenu Namibie en 1990) par Curt von François, descendant de huguenots français.

1909.
Mort à Casola Valsenio de l'écrivain et poète italien Alfredo Oriani, l'un des principaux auteurs de la Révolution conservatrice italienne (La Rivolta ideale, 1908). Ses ouvrages seront mis à l'Index par le Vatican en 1940.

04/08/2019

C'était le 4 août...

1837.
À Paris, un groupe de femmes apporte à l'Assemblée une pétition demandant la suppression de l'article 213 du Code civil, qui fait obligation aux épouses d'"obéir à leur mari". Cette démarche, selon les journaux, a provoqué chez les parlementaires un "grand mouvement d'hilarité".

1853.
Hoffmann von Fallersleben.JPGHoffmann von Fallersleben, auteur des paroles de l'hymne national allemand (chanté sur le Quatuor à cordes en do majeur, op. 76, de Haydn), est élu membre correspondant du Comité flamand de France.

 

 

 

 

1859.
Knut Hamsun.JPGNaissance à Garmo (Norvège) de l'écrivain Knut Hamsun, prix Nobel de littérature en 1920 pour L'Éveil de la glèbe.

 

 

 

 

 

 

1883.
René Schickelé.jpgNaissance à Obernai (Bas-Rhin) de l'écrivain René Schickelé. Quoique de langue maternelle française, il publiera en allemand l'essentiel de son œuvre. Son premier roman, Der Fremde (L'Étranger) parut en 1909. Socialiste et pacifiste, favorable à l'autonomisme alsacien, il s'installa en Suisse durant la Première Guerre mondiale. Il se fit ensuite ardent défenseur de la réconciliation franco-allemande. Ses livres seront interdits en 1935 sous le IIIe Reich.

1936.
Sous prétexte d'enrayer la montée du communisme, le général grec Ioannis Metaxas décrète la loi martiale, dissout le Parlement et instaure une dictature fasciste qu'il dirigera jusqu'à sa mort, en 1941.

1945.
Le général Eisenhower décrète que "tous les membres des forces allemandes sous contrôle américain dans la zone d'occupation des États-Unis en Allemagne seront désormais considérés comme forces ennemies désarmées, et non comme prisonniers de guerre".

23/07/2019

C'était le 23 juillet...

1562.
Goetz von Berlichingen par Emil Eugen Sache.pngMort, au château de Hornberg (Neckarzimmern, Bade-Wurtemberg), de Götz von Berlichingen, surnommé "Main de fer". Dernier représentant allemand de la chevalerie médiévale, il avait été l'un des chefs des paysans soulevés en 1525 contre les princes et le clergé. Il avait ensuite combattu les Turcs dans les troupes impériales. En littérature, il inspirera Goethe (dans un roman éponyme, 1773) et Sartre (Le Diable et le bon Dieu, 1951).

1739.
Des fouilles systématiques ayant été entreprises sur le site à la demande du prince d'Elbeuf, les premières fresques d'époque romaine sont découvertes à Herculanum. Une bibliothèque contenant 1800 papyrus est également mise au jour.

1859.
Mort à Paris de la comédienne et poétesse française Marceline Desbordes-Valmore. Elle fut, selon Baudelaire, "à un degré extraordinaire, l'expression poétique de toutes les beautés naturelles de la femme".

1872.
L'Anglais Henry Morton Stanley rentre en Europe après avoir retrouvé le docteur écossais David Livingstone à Ujiji, sur les bords du lac Tanganyika. Ce dernier mourra un an plus tard, sans avoir revu sa patrie. Émigré en Amérique à l'âge de quatorze ans, Stanley, quelques années plus tôt, s'était porté volontaire dans les armées du Sud durant la guerre de Sécession.

1888.
Naissance à Chicago de l'auteur de romans policiers américain Raymond Chandler (Le Grand Sommeil, Adieu ma jolie).

1919.
Naissance à Buenos Aires de l'écrivain argentin Héctor Germán Oesterheld. Auteur de scénarios pour des bandes dessinées (El Eternauta, 1957), il s'engagea dans l'aile gauche du peronisme aux côtés des Montoneros. Après une biographie populaire du "Che" qui fut interdite par la dictature militaire, il en préparait une d'Evita Perón lorsqu'il fut arrêté le 24 avril 1977. Il disparut en captivité, sans doute l'année suivante. Ses quatre filles subirent le même sort.

1957.
Mort à Rome de l'écrivain italien Giuseppe Tomasi di Lampedusa. Son unique roman, Le Guépard (1958), qui retrace la vie d'un prince sicilien à l'époque du Risorgimento, fut porté à l'écran en 1963 par Lucchino Visconti. On y lit cette phrase restée célèbre : "Il faut que tout change pour que rien ne change".

1976.
Mort à Paris de l'écrivain Paul Morand, ancien ambassadeur, membre de l'Académie française.