Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2017

C'était le 30 novembre...

1935.
littérature,portugal,histoire,roumanie,nazisme,cinéma,1935,1938,1969Mort à Lisbonne de l'écrivain et poète portugais Fernando Pessoa. Auteur d'une œuvre mélancolique de première importance, il démultiplia son identité en s'inventant trois hétéronymes : le païen Alberto Caeiro, le classique Ricardo Reis et le "whitmanien" Álvaro de Campos. Il écrivit aussi son Livre de l'intranquillité (inachevé et publié à titre posthume) sous le nom de Bernardo Soares.


1938.
Corneliu Zelea Codreanu.jpgAgissant sur l'ordre du ministre roumain de l'Intérieur, voire du roi Charles II, des policiers se présentent à la prison de Bucarest où se trouve détenu Corneliu Zelea Codreanu, fondateur de la Garde de Fer, favorable à l'instauration d'un régime inspiré du nazisme. Censé être transféré dans un autre établissement, il est embarqué dans un camion avec treize autres légionnaires. En forêt de Jilava, les quatorze détenus sont abattus puis aspergés d'acide pour empêcher l'identification des corps.

1954.
Mort à Ebersteinburg, près de Baden-Baden, du chef d'orchestre et compositeur allemand Wilhelm Furtwängler. Synthétisant la tradition d'interprétation inaugurée par Richard Wagner, il conduisit à son apogée l'Orchestre symphonique de Berlin, auquel il s'identifia toute sa vie. Le gouvernement français lui décerna la Légion d'honneur en février 1939.

1969.

Pierre Schoendoerffer.jpg

Parution du livre L'Adieu au roi, du cinéaste français Pierre Schoendoerffer (Pêcheur d'Islande, La 317ème Section, Le Crabe-tambour). Ce roman obtiendra le prix Interallié et sera porté au cinéma par l'Américain John Milius en 1989, sous le même titre.

Commentaires

Bonjour
Le "Livre de l'Intranquillité" est un pur chef-d'œuvre.

Écrit par : Pierre Aragon | 30/11/2017

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Pierre,
Un monument littéraire, s'il en est. Je regrette de ne pas connaître le portugais pour le lire dans le texte, comme j'ai pu le faire avec "Ulysse" de Joyce (autre monument).
Ayant récemment séjourné à Lisbonne, je n'ai pas manqué de consacrer une journée à Pessoa, muni de son guide "Lisbonne. Ce que le touriste doit voir".

Écrit par : Le Photon | 01/12/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour
Je n'ai pas lu Ulysse, ça me tente, mais je n'ai plus la capacité de lecture d'antan. Mais je vais m'y atteler en 2018 d'autant plus que vous dites que c'est un monument (de la littérature). Et en plus j'ai toujours en tête cette superbe photo de la non moins superbe Marilyn Monroe lisant Ulysse.
Et comme à ce moment même le soleil se montre sur les toits enneigés, je reviens à Pessoa avec ce "poème païen"
Bonne journée

""C'est peut-être le dernier jour de ma vie,
J'ai salué le soleil, en levant la main droite,
Mais je ne l'ai pas salué pour lui dire adieu,
J'ai fait signe que j'aimais bien le voir encore : rien d'autre."

Écrit par : Pierre Aragon | 02/12/2017

Merci pour ce poème, qui fut publié ici-même, parmi d'autres (de Pessoa et René Char notamment) dans les premières années du blog (qui aura bientôt 10 ans, en février).
Et la photo de Marilyn est dans l'éphéméride du 5 août :-)

Pour en revenir à Lisbonne, je n'ai bien sûr pas manqué de passer par quelques endroits mentionnés dans l'hilarant roman d'Olivier Maulin "En attendant le roi du monde" (à commencer par le trajet de Pépé sur son fauteuil roulant !).
Bon dimanche à vous !

Écrit par : Le Photon | 03/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire