Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/06/2018

C'était le 14 juin...

1791.
L'Assemblée constituante vote un décret interdisant aux citoyens d'une même profession de "former des règlements sur leurs prétendus intérêts communs". Les corporations sont interdites. L'Assemblée législative décrétera par la suite la peine de mort contre ceux qui songeraient à reconstituer des associations ouvrières.

1918.
Le Los Angeles Times demande l'interdiction aux États-Unis de la musique de Bach, de Beethoven et de Mozart : "C'est la musique de la conquête, de la tempête, du désordre et de la dévastation [...] la cacophonie du hurlement de l'homme des cavernes et du mugissement des vents du nord". Plusieurs chefs d'orchestre seront arrêtés et internés.

1936.
Mort à Beaconsfield (Buckinghamshire, Angleterre) de l'écrivain traditionaliste anglais Gilbert Keith Chesterton. Auteur de nouvelles policières ayant pour héros le Père Brown, "détective du Bon Dieu", il publia aussi de nombreux essais contre le capitalisme et la civilisation industrielle.

1941.
Un an après l'annexion des pays baltes par la Russie soviétique, 100 000 Lettons, 100 000 Estoniens et 200 000 Lituaniens, dont 20% d'enfants, sont arrêtés par le NKVD, puis déportés dans des camps d'Asie centrale, d'où la plupart ne reviendront pas.

1965.
La reine Élisabeth II décrète l'entrée des Beatles dans l'ordre de l'Empire britannique. De nombreux titulaires renvoient leur décoration au palais de Buckingham.

1966.
La Sacrée Congrégation pour la propagation de la foi annonce à Rome la suppression de l'Index, qui organisait jusque-là la censure pontificale. L'Index Librorum prohibitorum avait été publié pour la première fois en 1557.

1986.
Jorge Luis Borges.JPGL'écrivain argentin Jorge Luis Borges s'éteint à Genève, veillé par Hector Bianciotti qui écrira : "Il est mort en dormant. Une mort très douce, quelque chose de magique jusqu'à la fin".

 

 

 

 

10/06/2018

C'était le 10 juin...

1673.
Naissance à Saint-Malo du navigateur René Duguay-Trouin, dont la vie fut une longue succession de victoires navales et d'aventures amoureuses. Ses mémoires paraîtront en 1740, quatre ans après sa mort.

1794.
À Paris, la Convention décrète par la loi du 22 prairial que le Tribunal révolutionnaire ne pourra plus prononcer qu'une seule peine : la mort. Les accusés ne pourront plus citer de témoins ni se faire assister d'un avocat. L'instruction préalable est également supprimée. On recensera parmi les condamnés 8,5 % de nobles, 28 % de paysans et 31 % d'ouvriers.

1804.
L'ancien chef chouan Georges Cadoudal est condamné à mort pour avoir organisé contre Napoléon Ier le complot de la "machine infernale". Il sera guillotiné le 25 juin. Napoléon, après l'échec de la chouannerie, lui avait proposé de prendre un commandement dans l'armée républicaine.

1819.
Gustave Courbet - autoportrait.jpgNaissance à Ornans (Franche-Comté) du peintre Gustave Courbet.

 

 

 

 

 
1912.
Dans L'Action française, Charles Maurras écrit : "Ni implicitement ni explicitement nous n'acceptons le principe de la souveraineté nationale, puisque c'est au contraire à ce principe-là que nous avons toujours opposé le principe de la souveraineté du salut public [...] qui est le point de vue antidémocratique par excellence".

1926.
Cathédrale de la Sainte Famille (Barcelone).jpgL'architecte catalan Antonio Gaudi, âgé de 73 ans, trouve accidentellement la mort à Barcelone, sous un tramway. Il sera inhumé dans la crypte de l'église "néogothique" de la Sainte-Famille, qu'il avait construite à partir de 1883.

 

 

 

 

 

2012.
histoire,peine de mort,art,peinture,royalisme,monarchisme,souveraineté,démocratie,architecture,1673,1794,1819,1912,1926,2012Mort à Boulogne-Billancourt du peintre français Georges Mathieu, considéré comme le père de l'"abstraction lyrique". Qualifié de "premier calligraphe occidental" par André Malraux, on lui doit notamment l'emblème de La Nation française, hebdomadaire monarchiste fondé par Pierre Boutang.

26/05/2018

C'était le 26 mai...

735.
Bède le Vénérable - Chroniques de Nuremberg.jpgMort à l'abbaye de Jarrow, à Newcastle, de l'historien et théologien anglo-saxon Bède le Vénérable. Son ouvrage le plus célèbre, Histoire ecclésiastique du peuple anglais, est une histoire générale de l'Angleterre depuis la conquête romaine.

 

 




1797.
Le Directoire ayant décrété la peine capitale pour tous ceux qui "provoqueraient le pillage ou le partage des propriétés sous le nom de loi agraire", Gracchus Babeuf, auteur du Manifeste des Égaux, est condamné à mort à Vendôme. Il sera guillotiné le lendemain.

1919.
Les troupes belges annexent les cantons germanophones d'Eupen et Malmédy.

1923.
Albert Leo Schlageter.jpgAlbert Leo Schlageter, 29 ans, qui avait organisé un réseau de résistance à l'occupation de la Ruhr, est fusillé par l'armée française dans la plaine de Golzheimer, près de Düsseldorf.

 

 

 

 

 
1944.
800 avions américains larguent 1500 bombes incendiaires sur Lyon, faisant 20000 sinistrés. On relèvera plus de 700 morts, dont Marius Viver-Merle, délégué du Conseil National de la Résistance, et le professeur Rochaix, sous-directeur de l'Institut bactériologique Pasteur.
Le même jour, des bombardements alliés font 394 morts et 480 blessés parmi la population civile de Nice. Le lendemain, ils feront à Nîmes 271 morts et 289 blessés.

1976.
À Fribourg-en-Brisgau (Bade-Wurtemberg), mort du philosophe allemand Martin Heidegger.

25/04/2018

C'était le 25 avril...

Antiquité.
Dans l'ancienne Rome, fête agraire des Robigalia. Le flamine de Quirinus se rendait dans le bois sacré de Robigo, divinité de la culture du blé, et sacrifiait un chien roux. La tradition chrétienne en fera les Rogations.

1342.
Mort du pape Benoît XII. Fils incestueux de Jean XXII et de sa sœur, il avait fait enlever la sœur de Pétrarque, alors âgée de seize ans. Ayant eu le malheur de protester, le poète avait été déféré aux inquisiteurs et avait dû s'enfuir pour protéger sa vie.

1792.
La guillotine fonctionne pour la première fois à Paris.

1874.
Le Reichstag de Prusse engage la lutte contre le haut clergé catholique. Début du Kulturkampf.

1975.
Jacques Duclos.jpgMort à Montreuil (Seine-Saint-Denis) de Jacques Duclos, dernier des grands chefs historiques du Parti communiste français. Quelques mois plus tard, la direction du PCF fait savoir qu'elle renonce à la notion de "dictature du prolétariat".

26/02/2018

C'était le 26 février...

1794.
Saint-Just.JPGÀ la tribune de la Convention, Louis Antoine de Saint-Just déclare : "Ce qui constitue une République, c'est la destruction totale de tout ce qui lui est opposé". Il accompagnera Robespierre sur l'échafaud le 28 juillet de la même année, à 27 ans.

 

 



1848.
Lamartine par Decaisne.jpgAnnoncée par le ministre et poète Alphonse de Lamartine, l'abolition en France de la peine de mort pour crimes politiques fait l'objet d'un décret et sera inscrite en septembre de la même année dans l'article 5 de la Constitution de la IIème République. L'abolition en matière politique, bien que confirmée par la loi du 15 juin 1853, sera remise en cause un peu plus tard pour protéger la personne de l'Empereur. Ainsi le révolutionnaire italien Felice Orsini, membre de la Jeune Italie, sera-t-il exécuté deux mois après son attentat manqué contre Napoléon III, perpétré le 14 janvier 1858.

1898.
Edouard Drumont par Nadar.jpgÉdouard Drumont, directeur de la Libre Parole, rencontre en duel Georges Clemenceau, qui l'avait accusé de s'être soustrait à ses obligations militaires en 1870. Trois balles sont échangées sans résultat.

 

 

 

 


1930.
Répondant à l'association Jerusalem Keren Ajossot, qui lui avait demandé de signer une pétition condamnant les Arabes pour une émeute survenue un an plus tôt en Palestine, Sigmund Freud explique les raisons de son refus : "Je ne pense pas que la Palestine pourra jamais devenir un État juif, ni que les mondes chrétien et islamique soient prêts à ce que leurs lieux saints soient sous contrôle juif. Il m'eût paru plus judicieux d'établir une patrie juive sur une terre moins chargée d'histoire. Mais je reconnais qu'un point de vue aussi rationnel avait peu de chances d'obtenir l'enthousiasme des gens et le soutien financier des riches".

1968.
Mort à Bad Nauheim de l'officier de renseignements et écrivain national-révolutionnaire allemand Friedrich Wilhelm Heinz. Grièvement blessé pendant la Première Guerre mondiale, il fit partie sous Weimar de la Brigade Ehrhardt et de l'Organisation Consul, puis du Bund Wiking. D'abord proche des frères Strasser, il rejoignit sous le IIIe Reich le groupe de résistance militaire animé par Hans Oster.

08/02/2018

C'était le 8 février...

1806.
Mort à Paris de Nicolas-Edme Restif de la Bretonne, à l'âge de soixante-douze ans. Fils d'un riche cultivateur de Sacy (Yonne), il a publié de son vivant plus de 200 ouvrages dont la plupart constituent un témoignage très vivant sur les mœurs de son temps. Parmi les plus célèbres figurent notamment Le Paysan et la paysanne pervertis, Monsieur Nicolas, Les Nuits de Paris et une émouvante Vie de mon père. Ce polygraphe aux mœurs déréglées n'en avait pas moins des ambitions philosophiques et moralisatrices. On l'avait surnommé le "Rousseau du ruisseau".

1924.
La première exécution capitale au moyen d'une chambre à gaz se déroule aux États-Unis, à la prison de Carson City (Nevada).

1927.
histoire,royalisme,pologne,urss,communisme,1936,1940Naissance à Paris de l'écrivain et critique littéraire normand Jean Mabire.

 

 

 

 

1936.
Jacques Bainville.jpgMort à Paris de l'historien Jacques Bainville. Rallié très tôt aux idées de Maurras, il tint pendant plus d'un quart de siècle le feuilleton de politique étrangère de L'Action française. Son essai sur Les Conséquences politiques de la paix prévoyait les conséquences catastrophiques du traité de Versailles. Anti-allemand au point de prôner l'alliance anglaise, il professait en économie des idées plutôt libérales.

1940.
Lavrenti Beria.JPGSecondé par l'Armée rouge et la Milice, le NKVD, sous les ordres de Beria, entame une série de rafles massives dans les territoires pris à la Pologne. En l'espace de quinze mois, plus d'un million et demi de personnes seront déportées vers les camps d'Asie centrale et du Kazakhstan.