Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/08/2015

C'était le 22 août...

1419.
Tsiganes.jpgUne tribu de Tsiganes fait son entrée dans la petite ville de Châtillon-en-Dombes (aujourd'hui Châtillon-sur-Chalaronne). C'est la première apparition en France de ce peuple venu d'Inde, à la langue dérivée du sanskrit.

 

 

 


1573.
Adoption par le conseil provincial du Luxembourg d'un édit concernant la répression de la "sorcellerie". Le document précise que les accusés qui, après avoir avoué sous la torture, reviendront sur leurs aveux, pourront être torturés une seconde fois.

1793.
Au lendemain du premier jour du siège de Lyon, l'artillerie révolutionnaire commence le bombardement de la ville.

1798.
Fondation par Bonaparte de l'Institut français du Caire.

1874.
Naissance à Munich du philosophe et sociologue allemand Max Scheler.

1937.
En Espagne, le phalangiste Marciano Durruti, accusé par les franquistes d'avoir participé à la rébellion du second chef de la Phalange, Manuel Hedilla, est fusillé par les troupes nationalistes. Il était le frère du célèbre anarcho-syndicaliste Buenaventura Durruti, tué l'année précédente, dans des circonstances incertaines, lors de la bataille de Madrid.

1962.
Au Petit-Clamart, le général de Gaulle échappe à un attentat préparé par un commando d'activistes ayant à leur tête le lieutenant-colonel Jean-Marie Bastien-Thiry. Exécuté le 11 mars 1963 au fort d'Ivry après avoir perdu son titre de chevalier de la Légion d'honneur, il est le dernier fusillé en France.

12/07/2015

C'était le 12 juillet...

-100.
Naissance à Rome de Jules César.

1536.
Mort à Bâle de l'humaniste et théologien Erasme de Rotterdam (Desiderius Erasmus). Il consacra une grande partie de sa vie à la traduction et à l'édition des textes de l'Antiquité. Conseiller du jeune Charles-Quint, il affirma dans son essai sur L'Éducation du prince chrétien, que l'Église n'a pas autorité sur l'État et que c'est seulement au prince que doit revenir le soin de veiller au bien commun.

1789.
Paris apprend que Louis XVI vient d'exiler Necker. Des groupes se forment pour commenter la nouvelle. Au Palais-Royal, un jeune homme déclare que la décision du roi annonce une "Saint-Barthélémy des patriotes". Galvanisés par ces paroles, les assistants arrachent des feuilles de marronniers pour s'en faire des cocardes et se répandent dans les rues. La manifestation se heurte bientôt à un détachement de dragons, mais un régiment des gardes françaises se joint aux émeutiers. Le soir, le pouvoir royal a capitulé. Le jeune homme exulte. Il s'appelle Camille Desmoulins. 

1799.
Le Directoire rétablit la loi des otages dans l'ouest de la France : les parents dont les enfants se trouvent dans les rangs des insurgés peuvent désormais être arrêtés et incarcérés. Godet de Châtillon, Cadoudal, Mercier-la-Vendée reprennent aussitôt la lutte. Début de la résistance bretonne à Bonaparte.

1874.
Fritz Reuter.jpgMort à Eisenach (Thuringe, Allemagne) de l'écrivain et poète Fritz Reuter, auteur de nombreux romans rédigés en bas-allemand, dont l'humour et le caractère lyrique l'ont souvent fait comparer à Dickens.

 

 

 

 


1880.
Adoption à Paris d'un décret portant amnistie complète des condamnés de la Commune.

25/04/2015

C'était le 25 avril...

1342.
Mort du pape Benoît XII. Fils incestueux de Jean XXII et de sa sœur, il avait fait enlever la sœur de Pétrarque, alors âgée de seize ans. Ayant eu le malheur de protester, le poète avait été déféré aux inquisiteurs et avait dû s'enfuir pour protéger sa vie.

1792.
La guillotine fonctionne pour la première fois à Paris.

1874.
Le Reichstag de Prusse engage la lutte contre le haut clergé catholique. Début du Kulturkampf.

1975.
Jacques Duclos.jpgMort à Montreuil (Seine-Saint-Denis) de Jacques Duclos, dernier des grands chefs historiques du Parti communiste français. Quelques mois plus tard, la direction du PCF fait savoir qu'elle renonce à la notion de "dictature du prolétariat".

19/03/2015

C'était le 19 mars...

363.
Temple d'Apollon palatin (reconstitution).jpgÀ Rome, le temple d'Apollon palatin est incendié par les chrétiens.

 

 



1563.
Charles IX par François Clouet.jpgCharles IX rend l'édit d'Amboise, qui garantit aux huguenots la liberté de conscience et leur permet de s'assembler pour l'exercice du culte, qui reste toutefois interdit à Paris. Fin de la première guerre de religion.

 

 

 


1874.
Nicolaï Berdiaev.jpgNaissance à Obuchovo, près de Kiev (Ukraine), du philosophe russe Nikolaï Berdiaev.

 

 

 

 

 

 


1988.
Militant régionaliste alsacien et auteur de plusieurs ouvrages sur l'histoire de l'Alsace-Lorraine, Pierri Zind, prêtre mariste et ancien professeur à l'université de Lyon II, meurt victime d'un infarctus au cours d'un séjour au Brésil.

09/02/2015

C'était le 9 février...

1619.
Giulio Cesare Lucilio Vanini - Buste de Taurisano.gifCondamné à mort par le Parlement de Toulouse pour "athéisme, blasphèmes, impiétés et autres crimes", le philosophe italien Giulio Cesare Vanini est supplicié en public. Son corps est traîné par trois chevaux sur une claie jusqu'à la place du Salin, où on l'enchaîne à un poteau avant de lui couper la langue et de l'étrangler sur le bûcher. Ses cendres seront dispersées au vent.

 

1792.
Louis Joseph de Bourbon.JPGLa Convention décrète la confiscation de tous les biens des Français résidant à l'étranger, dits les "Émigrés", menés par Louis Joseph de Bourbon, prince de Condé.

 

 

 

 

 

1874.
Sophie de Ségur.jpgMort à Paris de la comtesse Sophie de Ségur, née Rostopchine. Originaire de Saint-Pétersbourg, l'auteur des Mémoires d'un âne, des Petites Filles modèles et des Malheurs de Sophie, décrivit avec finesse la société de son temps, dénonçant au passage le règne de l'argent-roi et certains préjugés sociaux.

 

 

1881.
Mort à Saint-Pétersbourg de l'érivain russe Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski.

18/01/2015

C'était le 18 janvier...

1558.
Mort à Paris du compositeur français Clément Janequin. Poète et musicien au talent original et fécond, il a laissé plusieurs centaines de chansons souvent très gaillardes, des œuvres religieuses (il était prêtre) et des compositions restées célèbres, comme La Bataille de Marignan ou Le Chant des oiseaux.

1874.
Pie IX.JPGS'adressant à Rome à des pèlerins venus du monde entier, le pape Pie IX dénonce violemment la politique de Bismarck, qu'il qualifie de "serpent dans le paradis de l'humanité".

 

 

 

 

 

1908.
Naissance à Paris de l'explorateur et écrivain Guy (Boulle) de Larigaudie. Très tôt désireux de courir le monde, il dirigea plusieurs troupes de scouts-routiers, réalisa en 1937 la première liaison automobile Paris-Saïgon et publia une série d'ouvrages pour la jeunesse (Vingt Scouts autour du monde, Yug, La Légende du skiÉtoile au grand large, Chant du vieux pays) qui lui valurent une grande popularité. Mobilisé en 1939, il fut tué sur le front en mai 1940.

01/01/2015

C'était le 1er janvier...

1874.
Landesausschusspalast - Strassburg.jpgUne loi de l'Empire allemand donne aux députés et au conseil fédéral d'Alsace-Lorraine le pouvoir de légiférer souverainement dans leur région.


1880.
Mort à Paris de l'écrivain français Charles de Gaulle. Originaire de Valenciennes, il se passionna dès l'âge de 20 ans pour l'étude des langues celtiques et publia de nombreux textes en breton sous le pseudonyme de Barz Bro C'hall ("le barde de France"). Initiateur en 1867, avec Théodore Hersart de la Villemarqué, du congrès celtique de Saint-Brieuc, il rédigea trois ans plus tard une première "pétition pour les langues régionales" qui fut remise au maréchal de Mac Mahon. Le général de Gaulle, son homonyme, était son neveu.

1909.
Naissance à Starej Uhrejniv, en Galicie (alors sous domination autrichienne, aujourd'hui en Ukraine) de Stepan Bandera. A l'âge de 20 ans, il adhéra à l'Organisation des Nationalistes Ukrainiens (OUN), dont il devint bientôt le chef. En 1934, il ordonna l'exécution du ministre polonais de l'Intérieur Bronislaw Pieracki, ce qui lui valut d'être condamné à la prison à vie. Le 30 juin 1941, à Lviv, il proclama unilatéralement un État ukrainien indépendant dirigé par Yaroslav Stetsko. Interné par les Allemands au camp de concentration de Sachsenhausen jusqu'en septembre 1944, il s'installera après la guerre à Munich, où il sera assassiné en 1959 par un agent du KGB.