Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2018

C'était le 1er février...

Antiquité.
Croix de sainte Brigitte.jpgFête celtique d'Imbolc, dont le nom signifie "lustration" (ultérieurement christianisée en purification de la Vierge, fêtée à la Chandeleur). Fête de fertilité, elle avait les Lupercales pour équivalent dans le monde latin (autour du 15 février). Elle perdure en Irlande, où la coutume est de placer le foyer, les granges et les animaux sous la protection d'une croix de sainte Brigitte, faite de jonc ou de paille.

1691.
Mort du pape Alexandre VIII (Fabio Chigi). Son élection avait été payée par Louis XIV, qui avait alors restitué au Saint-Siège Avignon et le comtat Venaissin. Ce don devait être payé d'ingratitude. Sur son lit de mort, le pape lança la bulle de condamnation de quatre propositions de l'Église gallicane.

1742.
Rennes, Hôtel de Ville.JPGPose de la première pierre de l'Hôtel de Ville de Rennes.

 

 

 

 


1801.
Littré par Nadar.jpgNaissance à Paris du philologue d'origine normande Maximilien Paul Emile Littré. Républicain, disciple d'Auguste Comte, auteur d'une gigantesque traduction des œuvres d'Hippocrate, il publiera en 1873 les quatre premiers volumes de son célèbre Dictionnaire de la langue française.

 

 



1864.
Les troupes autrichiennes et prussiennes entrent en guerre contre le Danemark. Le 30 octobre, lors de la signature du traité de Vienne, le roi du Danemark devra abandonner le Schleswig, le Lauenbourg et le Holstein.

1897.
Sortie à Paris du premier numéro de L'Ouvrier des deux mondes, revue syndicaliste révolutionnaire fondée par Fernand Pelloutier : "L'émancipation ouvrière dépend exclusivement des syndicats, c'est-à-dire des travailleurs eux-mêmes". La revue deviendra l'année suivante l'organe de la Fédération des Bourses du Travail.

Les commentaires sont fermés.