Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/08/2018

C'était le 22 août...

1419.
Tsiganes.jpgUne tribu de Tsiganes fait son entrée dans la petite ville de Châtillon-en-Dombes (aujourd'hui Châtillon-sur-Chalaronne). C'est la première apparition en France de ce peuple venu d'Inde, à la langue dérivée du sanskrit.

 

 

 



1573.
Adoption par le conseil provincial du Luxembourg d'un édit concernant la répression de la "sorcellerie". Le document précise que les accusés qui, après avoir avoué sous la torture, reviendront sur leurs aveux, pourront être torturés une seconde fois.

1793.
Au lendemain du premier jour du siège de Lyon, l'artillerie révolutionnaire commence le bombardement de la ville.

1798.
Fondation par Bonaparte de l'Institut français du Caire.

1860.
Naissance à Swindemünde du généticien allemand Alfred Ploetz. Promoteur de l'eugénisme, il fonda en 1904 les Archives de biologie raciale et sociale, avec Fritz Lenz comme rédacteur en chef, puis l'année suivante la Société d'hygiène raciale, dont Francis Galton, Ernst Haeckel et August Weismann furent membres d'honneur. Il fut fait docteur honoris causa de l'Université de Munich en 1930.

1874.
Naissance à Munich du philosophe et sociologue allemand Max Scheler.

1937.
En Espagne, le phalangiste Marciano Durruti, accusé par les franquistes d'avoir participé à la rébellion du second chef de la Phalange, Manuel Hedilla, est fusillé par les troupes nationalistes. Il était le frère du célèbre anarcho-syndicaliste Buenaventura Durruti, tué l'année précédente, dans des circonstances incertaines, lors de la bataille de Madrid.

1962.
Au Petit-Clamart, le général de Gaulle échappe à un attentat préparé par un commando d'activistes ayant à leur tête le lieutenant-colonel Jean-Marie Bastien-Thiry. Exécuté le 11 mars 1963 au fort d'Ivry après avoir perdu son titre de chevalier de la Légion d'honneur, il est le dernier fusillé en France.

Commentaires

Et qui était derrière Jean-Marie Bastien-Thiry?
Certains disent aujourd'hui que c'était la CIA car De Gaulle, qu'on avait cru manoeuvrer comme un pion, se montrait fort indépendant (voir son retrait de l'OTAN un peu plus tard, en 1965, etc.)

Écrit par : Feuilly | 26/08/2010

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire