Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/06/2018

C'était le 22 juin...

1527.
Mort à Florence de Nicolas Machiavel. Auteur du Prince (1514), ouvrage dédié à Laurent de Médicis, il est le fondateur de la politologie réaliste moderne.

1805.
Naissance à Gênes de Giuseppe Mazzini. C'est en exil à Marseille, en 1831, qu'il proclama la naissance de la Jeune Italie, mouvement patriotique, populaire et révolutionnaire qui se fixait pour but de libérer la Péninsule "de l'occupation étrangère et des monarques corrompus". Ses vues souvent teintées de prophétisme exercèrent une influence décisive sur le Risorgimento et au-delà.

1806.
Naissance à Paris du publiciste français Émile de Girardin.

1815.
Seconde abdication de Napoléon Ier. Celui-ci déclare : "Ma vie politique est terminée et je proclame mon fils, sous le nom de Napoléon II, empereur des Français."

1848.
L'Assemblée nationale ayant voté la fermeture des Ateliers nationaux, des barricades s'élèvent dans Paris. La répression se soldera par 4 000 morts chez les insurgés, 25 000 arrestations et 11 000 condamnations à la prison ou à la déportation en Algérie.

1907.
Naissance d'Eberhard Koebel, figure de la tendance nationale-révolutionnaire du Mouvement de Jeunesse en Allemagne. À la suite d'un voyage en Laponie, il adopta en 1929 le pseudonyme de "Tusk" ("l'Allemand" en lapon) et créa la même année la Deutsche Jugendschaft. Arrêté en 1933 pour sympathies communistes, il s'exila en Suède en 1934.

1916.
Chargée d’une mission de représailles, l'escadrille C66, commandée par le capitaine Henri de Kérillis (voir éphéméride du 18/07), bombarde la ville de Karlsruhe. Parmi les blessés figure un garçon de 13 ans qui se rendait au cirque ce jour-là : le futur ambassadeur d’Allemagne à Paris, Otto Abetz.

1938.
Ernst Krenek.jpgCréation au Deutsches Theater de Prague de Karl V, opéra dodécaphonique d'Ernst Krenek voué à la célébration du Saint Empire romain germanique, par lequel le compositeur autrichien entendait marquer son opposition au "jacobinisme" hitlérien.

Écrire un commentaire