Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2015

C'était le 19 février...

1797.
Bonaparte impose au Saint-Siège la signature du traité de Tolentino. Le pape Pie VI renonce à la possession d'Avignon et du Comtat Venaissin, qui sont définitivement rattachés à la France.

1873.
Naissance à Lunel, dans l'Hérault, du cinéaste Louis Feuillade. Se définissant modestement comme un "ouvrier du mélodrame", il porta à l'écran les aventures de Fantômas (1913) et de Judex (1917). Après sa mort, les surréalistes rendirent hommage au génie poétique de cet ancien critique de tauromachie resté toute sa vie fidèle à ses convictions légitimistes.

1878.
Naissance à Beitstad de l'écrivain norvégien Kristofer Uppdal (Kristofer Oliver Opdal), auteur d'une dizaine de romans retraçant l'histoire de la classe ouvrière de son pays (Stigeren, 1919).

1938.
Dans un discours prononcé au Vélodrome d'Hiver, le communiste André Marty, ex-"mutin de la mer Noire", affirme qu'il n'existe aucun risque de guerre avec l'Allemagne. "Ni militairement, ni économiquement, déclare-t-il, Hitler ne pourrait faire la guerre. L'Allemagne ne possède pas les matières premières nécessaires à une grande guerre. L'Allemagne ne pourra jamais faire la guerre avec la classe ouvrière sur le dos".

1988.
René Char.jpgMort à Paris du poète français René Char. D'abord lié au surréalisme, dont il s'éloigna en 1934, il dirigea la Résistance en Vaucluse sous le nom de capitaine Alexandre et publia en 1945 ses célèbres Feuillets d'Hypnos. "Poète de l'essence du poème" (Maurice Blanchot), très influencé par la pensée d'Héraclite, il fut aussi l'admirateur et l'ami de Martin Heidegger. Pierre Boulez mit en musique son Soleil des eaux (1948) puis son Marteau sans maître (1955). "Le temps est proche, écrivait-il, où ce qui sut demeurer inexplicable pourra seul nous requérir".

Commentaires

Vous ne citez pas "Les Matinaux" ?
J'ignorais que Char était mort à Paris. M'est avis qu'il aurait préféré l'Isle sur la Sorgue. Mais le choix devient restreint, à ce moment, je suppose.

Écrit par : solko | 20/02/2009

A propos d'athéisme, ayons une pensée pour l'Abbé Meslier, grande figure de l'athéisme.

Écrit par : Jean de Mezzaluna | 20/02/2010

Les commentaires sont fermés.