Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/05/2020

C'était le 30 mai...

1220.
Naissance à Pereslavl-Zalesski du héros national russe Alexandre Jaroslavitch dit "Nevski". Ce surnom "de la Neva" lui fut attribué après sa victoire militaire sur les Suédois (1240). Il fit après sa mort l'objet d'un véritable culte et fut finalement canonisé par l'Église orthodoxe en 1547.

1416.
Jérôme de Prague, disciple de Jan Hus, est brûlé publiquement à Constance (Allemagne) pour avoir "professé l'hérésie". Ses cendres sont jetées dans le Rhin.

1431.
Jeanne d'Arc est brûlée vive par les Anglais, sur la place du marché de Rouen.

1525.
Münzer.jpgBattu à Frankenhausen (Thuringe) durant la guerre des Paysans, le réformateur allemand Thomas Münzer, fondateur de l'anabaptisme, est condamné à mort. Il sera décapité le 18 juin en public à Mülhausen, où il avait pris le pouvoir en février.
 

 


1640.
philosophie,religion,christianisme,protestantisme,anabaptisme,allemagne,peinture, Flandre, italie,fascismeMort à Anvers du peintre flamand Peter Paul Rubens. Il avait été appelé à Paris en 1621 par Marie de Médicis.

 

 

 


1778.
Mort à Paris de Voltaire. Plusieurs évêques proposent de jeter son cadavre à la voirie.

1814.
Naissance près de Torjok du révolutionnaire anarchiste russe Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine.

1868.
Publication du premier numéro du journal satirique La Lanterne, de Henri de Rochefort. Le premier tirage prévu était de 5 000 exemplaires. Il s'en vendra 120 000 dans la journée.

1875.
Naissance à Castelvetrano (Sicile) du philosophe italien Giovanni Gentile, corédacteur de la Doctrine du fascisme.

18/05/2020

C'était le 18 mai...

1302.
Conduits par les Grands Doyens des Métiers Jean Breydel et Pierre De Coninck, les Brugeois se révoltent contre l'occupation française. Le signal du soulèvement est donné par les "Matines brugeoises", au cours desquelles de nombreux Français trouvent la mort en compagnie des partisans du roi de France.

1514.
Claude, fille de Louis XII et de la duchesse Anne de Bretagne, épouse François, duc d'Angoulême et futur roi François Ier.

1781.
Principal instigateur de la "Grande Rébellion" contre l'autorité espagnole au Pérou, le cacique José Gabriel Condorcanqui, plus connu sous le nom de Túpac Amaru II, est publiquement écartelé vif, décapité et démembré à Cuzco, après avoir été contraint d'assister à la torture et à la mise à mort de sa femme et de ses enfants. Des morceaux de son corps furent ensuite exposés dans différentes villes. Il sera plus tard reconnu comme le fondateur mythique de l'identité nationale péruvienne.

1872.
Naissance à Trellech, au Pays de Galles, du philosophe Bertrand Russell.

1882.
Création par l'écrivain français Paul Déroulède de la Ligue des patriotes.

1893.
Naissance à Altena (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) de l'écrivain, critique littéraire et journaliste allemand Friedrich Sieburg, auteur de Dieu est-il français ?

1911.
Mort à Vienne du compositeur et chef d'orchestre autrichien Gustav Mahler. Auteur de dix symphonies et de plusieurs cycles de lieder, son œuvre (proscrite sous le IIIe Reich en raison de ses origines juives) combine l'inspiration romantique avec les ressources de la musique populaire et l'art du contrepoint.

1913.
Charles Trenet.jpgNaissance à Narbonne (Aude) de l'auteur-compositeur et chanteur Charles Trenet.

 

 

 

 

 


1941.
Mort à Berlin du sociologue allemand Werner Sombart.

16/05/2020

C'était le 16 mai...

1534.
Le philosophe et pédagogue espagnol Jean-Louis Vivès écrit à Érasme : "Nous vivons dans un temps bien difficile : on ne peut plus ni parler ni se taire sans danger."

1797.
L'armée française entre dans Venise. Fin de la République des Doges.

1899.
Naissance de l'écrivain français Alfred Fabre-Luce. D'abord attaché d'ambassade, il publia une quarantaine d'essais politiques et littéraires à succès. Sous l'Occupation, la publication de son Journal de la France 1939-1944 provoqua son arrestation par la Gestapo. Quelques mois plus tard, le même livre lui valut d'être déféré devant les tribunaux de l'épuration. Il se réfugia en Suisse jusqu'en 1946.

1932.
Dans le golfe d'Aden, au large du cap Guardafui, incendie et naufrage du paquebot Georges Philippart. Le journaliste Albert Londres, qui rentrait de Chine à bord du navire, figure parmi les morts.

1956.
littérature,politique,personnalisme,non conformistes,jeune droite,révolution conservatriceMort à Genève de l'essayiste français Jean-Pierre Maxence (pseudonyme de Pierre Godmé), ancien animateur avec Thierry Maulnier du journal L'Insurgé. Auteur d'une Histoire de dix ans parue en 1937, il avait été condamné par contumace à vingt ans de travaux forcés à la Libération.

1982.
Mort à Thomery (Seine-et-Marne) du journaliste français Claude Jeantet. Ancien Camelot du Roi, il adhéra en 1939 au PPF et fut le rédacteur en chef du Petit Parisien, ce qui lui valut d'être condamné aux travaux forcés à perpétuité à la Libération. Il fut gracié en 1956.

1986.
Mort à Merzhausen (Bade-Wurtemberg) de l'écrivain et poète néoconservateur allemand Friedrich Franz von Unruh (Treschkow, Klage um Deutschland, Der Verräter). Il consacra une grande partie de son œuvre à l'art de la nouvelle.

27/04/2020

Cétait le 27 avril...

1404.
Philippe II le Hardi.jpgMort à Hal (Belgique) de Philippe II de Bourgogne, dit le Hardi, fils de Jean le Bon. Il fonda l'Empire bourguignon, après avoir reçu le duché de Bourgogne au titre d'apanage pour le courage dont il avait fait preuve aux côtés de son père, à l'âge de 14 ans, lors de la bataille de Poitiers en 1363.

 

 


1737.
Naissance à Putney (Surrey) de l'historien anglais Edward Gibbon, auteur de l'Histoire du déclin et de la chute de l'Empire romain.

1784.
Beaumarchais.jpgPremière représentation publique, à la Comédie française, du Mariage de Figaro, de Beaumarchais. La pièce, qui dénonce la noblesse, triomphe à la Cour. "Les grands seigneurs, dira la baronne d'Oberkirch, ont ri à leurs dépens et, ce qui est pis encore, ils ont fait rire les autres. Ils s'en repentiront plus tard..."

 

1915.
Commentant la mise en service sur le front des gaz asphyxiants, Le Matin écrit : "Il ne faudrait pas s'alarmer outre mesure de l'effet de ces bombes. Qu'on se rassure, ce n'est pas bien méchant... Elles resteront inoffensives... Si on fait le total de leurs victimes et qu'on compare aux autres, on n'y prêtera même pas attention". Marcel Hutin, dans L'Écho de Paris, ajoutera le 16 décembre 1916 : "Nos soldats se foutent des gaz asphyxiants".

1937.
Mort d'Antonio Gramsci, dans une clinique de Rome. Arrêté en 1926, il avait été condamné à vingt ans de détention. Ses Cahiers de prison, recueillis par sa belle-sœur, rénoveront la théorie marxiste après la guerre et serviront à une nouvelle stratégie fondée sur l'influence métapolitique et l'action culturelle.

1960.
Discours du général de Gaulle à San Francisco : "Nous voulons que les peuples de la Terre aient le droit de disposer d'eux-mêmes, qu'ils aient ce droit à l'intérieur d'eux-mêmes et qu'ils aient ce droit en dehors [...] Vous, Américains, et nous, Français, entendons que, par toute la Terre, tous les peuples puissent choisir leur destin".

1969.
Le projet de loi sur la réforme du Sénat et la régionalisation, soumis par voie de référendum au peule français, est repoussé par 53,17 % des suffrages exprimés. Le général de Gaulle, vaincu par la coalition des notables et des "jacobins", remet aussitôt sa démission.

20/04/2020

C'était le 20 avril...

332.
Naissance à Constantinople de Julien l'Apostat. Sa mère, Basilina, d'une noble famille de Nicomédie, mourut quelques mois plus tard. Son père et une grande partie de la famille furent tués par la suite sur l'ordre des fils de Constantin. Julien sera élevé par un Goth, le pédagogue Mardonius, puis par le grammairien Nikoklès et le sophiste Hékébolios.

1492.
Pierre l'Arétin par Titien.jpgNaissance à Arezzo de l'écrivain italien Pietro Aretino, dit l'Arétin.

 

 

 

 

 

 


1868.
Charles Maurras.JPGNaissance à Martigues (Bouches-du-Rhône) de Charles Maurras, journaliste, écrivain et homme politique (royaliste orléaniste). Élu à l'Académie française en 1938, il en fut exclu en 1945 suite à sa condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité et à la dégradation nationale, pour haute trahison et intelligence avec l'ennemi. Toutefois, sa radiation n'a jamais été votée : son fauteuil, déclaré vacant le 1er février 1945, ne fut occupé qu'après sa mort (survenue le 16 novembre 1952), par l'élection le 29 janvier 1953 d'Antoine de Lévis-Mirepoix.

1871.
La Commune de Paris publie une Déclaration au peuple français où elle réclame "l'autonomie absolue de la Commune étendue à toutes les localités de France" et "l'intervention permanente des citoyens dans les affaires communales par la libre manifestation de leurs idées".

1914.
La plus longue grève ouvrière de l'histoire des États-Unis (14 mois) s'achève sur un massacre : intervenant à la demande de John D. Rockfeller Jr., propriétaire de la Colorado Fuel & Iron Company, la Garde nationale abat vingt personnes, dont deux femmes et onze enfants. Le principal animateur du mouvement, le syndicaliste d'origine grecque Louis Tikas (Elias Anastasiou Spantidakis), est tué d'une balle dans le dos.

1943.
Publication du Petit Prince, écrit et illustré par Antoine de Saint-Exupéry.

08/04/2020

C'était le 8 avril...

217.
Caracalla.jpgL'empereur Caracalla, né en 188 à Lugdunum (Lyon), est poignardé par le centurion Martialis, près de Harran (Turquie). Petit-fils d'un prêtre phénicien, Caracalla avait promulgué en 212 un édit accordant la citoyenneté romaine à tous les sujets impériaux d'Afrique et d'Asie.

1889.
Naissance à Courtenay (Loiret), dans une famille d'origine corse et bretonne, de l'écrivain, journaliste et historien Dominique Lucchini, alias Pierre Dominique, auteur de nombreuses études sur la Commune et le Second Empire. Ancien membre de l'Action française, il collabora au Nouveau Siècle de Georges Valois, fut rédacteur en chef du quotidien radical-socialiste La République, et dirigea de 1941 à 1943 l'Office français d'information. En 1970, il finit comme rédacteur en chef et éditorialiste de Rivarol.
À Lyon, naissance du philosophe français anti-chrétien Louis Rougier (Celse ou le conflit de la civilisation antique et du christianisme primitif). 

1917.
Accompagné de sa femme et de trente de ses proches, dont Radek et Zinoviev, Lénine, assuré de la complicité des autorités allemandes, s'embarque en gare de Zurich dans le "wagon plombé" qui le conduira jusqu'en Russie, où la révolution a éclaté en février.

1966.
Le cardinal Ottaviani, préfet du Saint-Office, annonce la suppression de l'Index librorum prohibitorum. Elle sera effective le 14 juin, mais l'Église continuera à publier des listes de "livres déconseillés".

24/03/2020

C'était le 24 mars...

1494.
Naissance à Glauchau de Georg Bauer, dit Agricola, fondateur de la minéralogie allemande moderne. Il écrivit aussi l'un des premiers ouvrages classiques sur la métallurgie.

1529.
Guillaume Budé écrit à François 1er : « Nous vous avons représenté la philologie comme une fille pauvre qui était à marier et nous vous avons prié de lui faire une dot ». Il s'agira du Collège de France.

1794.
Anacharsis Cloots.JPGAnacharsis (Jean-Baptiste) Cloots est guillotiné à Paris. Né en 1755 près de Clèves, où son père était conseiller secret du roi de Prusse, il est élevé à Mons chez les jésuites, voyage dans toute l'Europe, puis rallie la Révolution française. En juin 1790, il proclame l'avènement d'une République mondiale : "Tous les hommes ne forment qu'une seule nation... Paris sera le temple de la patrie universelle".
En janvier 1792, il déclare : "C'est parce que je veux la paix que je demande la guerre." En septembre 1792, lors des élections à la Convention, il affirme : "Mon cœur est français, mais mon âme est sans-culotte." Robespierre le fait exclure de la Convention comme "prussien et ami des étrangers".
Son chef de file, Jacques-René Hébert, fondateur en septembre 1790 du journal Le Père Duchesne qui avait vanté en 1793 les vertus de la "sainte Guillotine", monte sur l'échafaud le même jour.

En Vendée militaire, la colonne républicaine du général Cordellier investit le village de La Chapelle-Basse-Mer (en l'actuelle Loire-Atlantique), dont les 118 habitants sont massacrés. Témoin de la tuerie, l'abbé Robin, curé de la paroisse, rapporte que des jeunes filles ont été violées, suspendues jambes écartées à des arbres, puis coupées en deux, des femmes enceintes écrasées sous des pressoirs, des enfants empalés sur des baïonnettes.

À la Convention, les commissaires républicains Morel et Carpenty témoignent : "À Montournais, aux Épesses et dans plusieurs autres lieux, le général Amey fait allumer les fours et lorsqu'il sont bien chauffés, il y jette les femmes et les enfants. À qui ose le lui reprocher, il répond que c'est ainsi que la République veut cuire son pain." 

1808.
Lycée militaire de Saint-Cyr.jpgL'École Spéciale Militaire quitte Fontainebleau pour s'installer à Saint-Cyr, près de Versailles, dans l'ancien château de la duchesse de Maintenon (qui hanterait encore ces lieux où elle fonda en 1686 la Maison royale de Saint-Louis, pensionnat de jeunes filles). L'ESM prend ainsi la place du Prytanée, transféré à La Flèche dans la Sarthe.

1976.
Renversée par un coup d'État militaire, Isabel Martínez de Perón est arrêtée et mise en liberté surveillée. Cinq jours plus tard, le général putschiste Videla devient président de la République d'Argentine. Une sanglante chasse aux péronistes et aux "gauchistes" s'organise aussitôt avec l'assistance de la CIA. Plus de 30 000 personnes seront torturées durant les dix années de la dictature.

21/03/2020

C'était le 21 mars...

1665.
Retable du couvent de San Esteban (Salamanque) par José Churriguera.jpgNaissance à Madrid de l'architecte et sculpteur espagnol José Churriguera. Il fut l'architecte le plus représentatif du règne de Philippe V et créa le style churrigueresque, caractérisé par ses décors exubérants et tourmentés.

 

 

 


1685.
Jean-Sébastien Bach.jpgNaissance à Eisenach (Allemagne) de Jean-Sébastien Bach.

 

 

 

 

 

 


1763.
Naissance à Wunsiedel du poète romantique allemand Jean-Paul (Johann Paul Friedrich Richter). On lui doit des œuvres de première importance, telles que Le Titan ou Hesperus.

1884.
Le Parlement français adopte la loi Waldeck-Rousseau, abrogeant la loi Le Chapelier et autorisant la création de syndicats.

1899.
Jean Fontenoy.jpgNaissance de l'écrivain et journaliste Jean Fontenoy. Anarchiste puis communiste après le congrès de Tours, il part à Moscou en 1924 comme correspondant de l'agence Havas et en Chine trois ans plus tard. À son retour en France, il publie une série d'ouvrages inclassables (L'École du renégat, Cloud ou le communiste à la page, Shangaï secret), milite au Parti Populaire Français de Doriot jusqu'aux accords de Munich (1938), puis fait la guerre en Finlande contre les Russes, dans une section de skieurs d'assaut. Cofondateur en 1940 du Mouvement social-révolutionnaire lié à la Cagoule, il participe à la création de l'hebdomadaire collaborationniste Révolution nationale et s'engage dans la Légion des Volontaires Français contre le Bolchevisme (LVF). Devant la défaite de l'Allemagne nazie, il se tire une balle dans la tête à Berlin le 27 avril 1945.

1908.
Parution du premier numéro de L'Action française.

1946.
À la caserne de la gendarmerie d'Ixelles, l'écrivain catholique et royaliste belge José Streel, ancien théoricien du mouvement rexiste (avec lequel il avait rompu en 1943), est fusillé.

1986.
L'ancien banquier sicilien Michele Sindona, impliqué dans les scandales de la banque Ambrosiano et de la loge P2 après avoir été nommé conseiller financier du Vatican par le pape Paul VI, est retrouvé mort dans sa cellule de la prison de Voghera. On avait placé du cyanure dans son café. Le monde des affaires respire.

20/03/2020

C'était le 20 mars...

-43.
Naissance à Sulmona d'Ovide, auteur des Métamorphoses, des Héroïdes et de L'Art d'aimer.

845.
Raid de snekkars sur Paris.jpgUne centaine de navires vikings, commandés par Ragnar Lodbrok, pénètrent dans l'estuaire de la Seine. Huit jours plus tard, il sont à Paris.

 

1329.
Hermann von Salza - Château de Malbork (Pologne).jpgMort à Salerne (Italie) de Hermann von Salza, grand-maître de l'ordre des chevaliers Teutoniques.

 

 

 

 

 

 

1568.
Mort à Tapiau, en Prusse orientale, du dernier grand-maître de l'ordre des chevaliers Teutoniques, Albrecht von Brandenburg-Ansbach, fondateur en 1544 de l'université de Königsberg.

1875.
Mort à Newry, en Irlande, du journaliste et nationaliste irlandais John Mitchel (Seán Mistéal). Collaborateur du journal The Nation (devenu plus tard Young Ireland), il fonda en 1848 The United Irishman. Jugé la même année pour "sédition", il s'installa aux États-Unis, où il défendit avec vigueur la cause du Vieux Sud.

1919.
À Moscou, le parti bolchevik autorise la parution d'un journal socialiste-révolutionnaire intitulé Delo Naroda (La Cause du Peuple). Celui-ci sera interdit neuf jours plus tard, pour avoir réclamé des institutions libres.

1926.
Mort à Menton de l'écrivain breton Anatole Le Braz. Fils d'un instituteur, disciple de François Luzel, il fut membre de l'Académie française et de l'Union régionaliste bretonne, et consacra une grande partie de sa vie à recueillir des récits populaires. Sa Légende de la mort en Basse-Bretagne (1893) joua dans la renaissance celtique un rôle analogue à celui du Barzaz Breiz de La Villemarqué.

1944.
Pierre Pucheu, ancien ministre de l'Intérieur de Vichy, condamné à mort par la France libre, est exécuté près d'Alger.

04/03/2020

C'était le 4 mars...

1852.
Mort à Moscou de l'écrivain Nicolas Gogol (Tarass Boulba, Le Revizor, Les Âmes mortes), souvent considéré comme le créateur du roman russe moderne.

1898.
Le tribunal de Château-Thierry, présidé par Paul Magnaud, acquitte Louise Ménard, jugée pour avoir volé un pain parce qu'elle et son enfant de deux ans n'avaient pas mangé depuis 36 heures. Le Journal des débats et L'Écho de Paris se déchaînent aussitôt contre ce juge "qui a osé acquitter une voleuse".

1919.
En représailles contre la tenue d'une Assemblée nationale germano-autrichienne, des "légions tchèques" (composées de déserteurs communistes autrichiens) massacrent deux cents Allemands des Sudètes, dont un enfant de onze ans et seize adolescents.

1930.
L'autorité militaire ayant inculpé le communiste Georges Sadoul pour une lettre où il avait déclaré "cracher sur les trois couleurs", le poète Paul Éluard adresse au général Gouraud une carte postale où il écrit : "Je ne reconnais pas aux gens de votre qualité le droit de limiter l'expression de ma pensée, notamment en ce qui concerne la patrie, mot qui n'a pour moi aucun sens quand il ne s'agit pas de l'URSS, patrie des travailleurs".

1948.
Antonin Artaud par Man Ray.JPGMort à Ivry-sur-Seine de l'écrivain et dramaturge français Antonin Artaud (Le théâtre et son double, 1938). En 1927, il fonda, avec Raymond Aron et Roger Vitrac, le théâtre Alfred Jarry et tint la même année le rôle de Marat dans le Napoléon d'Abel Gance. Ayant rompu avec les surréalistes lorsque ceux-ci se rallièrent au bolchevisme, Artaud professait un anarchisme ainsi défini : "L'anarchiste est quelqu'un qui a un tel besoin d'ordre qu'il n'en admet aucune parodie".

03/03/2020

C'était le 3 mars...

1561.
À l'issue d'un consistoire ayant duré huit heures, le pape Pie IV (Jean-Ange de Médicis) condamne à la peine capitale le cardinal Charles Carafa et son frère Jean, duc de Palliano, dont la mort lui avait été demandée par le roi Philippe II d'Espagne. Le premier des deux frères sera étranglé, le second décapité.

1793.
Les villes de Bruges et de Mons, ainsi que la province de Hainaut, sont réunies à la République française sous le nom de "département de Jemmapes".

1861.
Le tsar Alexandre II de Russie abolit le servage. Mais les paysans n'obtiennent pas pour autant la pleine propriété des terres. Des masses de ruraux déracinés émigrent vers les villes.

1924.
Sur la proposition de Mustafa Kemal, la Grande Assemblée nationale de Turquie vote l'abolition du Califat.

1933.
Max Ophüls.JPGÀ Leipzig (Allemagne), première projection du film de Max Ophüls Liebelei. Cette évocation nostalgique de la Vienne impériale est saluée par la critique internationale ; notamment, Robert Brasillach la décrit comme "enchantée par toutes les fées de la jeunesse et de l'hiver". Le film sortira à Berlin le 16 mars, le jour même où le cinéaste sera obligé de quitter l'Allemagne en raison de ses origines juives.

1960.
Mort à Châtillon, dans les Hauts-de-Seine, du journaliste et militant syndicaliste Angelo Tasca. Après avoir été l'un des fondateurs du parti communiste italien, il s'installa en France en 1929 et rejoignit Le Populaire, organe de la SFIO. Pendant la guerre, il occupa des fonctions officielles à Vichy, au ministère de l'Information. Sa fille, Catherine Tasca, fut ministre de la Culture dans le gouvernement de Lionel Jospin.

1962.
Pierre Benoit.jpgMort à Ciboure (Pyrénées-Atlantiques) de l'écrivain et journaliste français Pierre Benoit, auteur de romans d'aventures exotiques dont le plus célèbre, L'Atlantide (1919), sera porté à l'écran à plusieurs reprises.

15/02/2020

C'était le 15 février...

1688.
Naissance à Paris de l'historien et linguiste français Nicolas Fréret, secrétaire perpétuel de l'Académie des inscriptions et belles-lettres à partir de 1742. Il fut emprisonné en 1715 pendant trois mois à la Bastille pour avoir soutenu que les Francs n'étaient pas d'origine troyenne, mais issus de tribus germaniques, ce qui fut considéré par l'abbé Vertot comme un "libelle contre la monarchie".

1781.
Mort à Brunswick du poète allemand Gotthold Ephraim Lessing. Dans ses essais critiques (Laokoon, Dramaturgie de Hambourg, etc.), il condamna l'imitation du classicisme, auquel il opposa l'exemple de Shakespeare, et proposa une nouvelle esthétique dramatique.

1914.
Jules Vallès par Gustave Courbet.JPGÉrigé à l'initiative de Séverine (Caroline Rémy de Guebhard), un monument à la mémoire de l'écrivain et journaliste Jules Vallès, ancien directeur du Cri du Peuple, est inauguré au cimetière parisien du Père-Lachaise. Un drapeau rouge, placé près de sa tombe, porte cet hommage : "Les anciens combattants de la Commune de 71".

 

1943.
Palmiro Togliatti.jpgPressé par son ami Vicenzo Bianco d'intervenir auprès de Staline en faveur des prisonniers de guerre italiens, le chef du Parti communiste italien, Palmiro Togliatti, alors réfugié à Moscou, lui répond : "Je ne suis pas du tout féroce, comme tu le sais [...] En pratique, cependant, si un certain nombre de prisonniers meurent, je n'y vois absolument aucun inconvénient. Le fait que, pour des milliers et des milliers de familles italiennes, la guerre de Mussolini se termine par un deuil personnel est le meilleur des antidotes contre le fascisme, et pour l'avenir de l'Italie".

1944.
En Italie, l'abbaye du Mont-Cassin est réduite en cendres par une flotte aérienne composée de 222 bombardiers américains.

1980.
Mort à Paris de l'écrivain et scénariste français Albert Simonin. Père fondateur du "roman de truands à la française" (Touchez pas au grisbi, Le Cave se rebiffe, Grisbi or not grisbi devenu à l'écran Les Tontons flingueurs), préfacé par Jean Cocteau, il écrivit sous l'Occupation dans La France au travail, ce qui lui valut d'être condamné à cinq ans de prison à la Libération.

12/02/2020

C'était le 12 février...

41.
Naissance de Britannicus, fils de Claude et de Messaline. Héritier du trône impérial, il mourut à quatorze ans, en février 55, empoisonné sur l'ordre de Néron. Son sort inspira une tragédie à Racine (1669).

1916.
Naissance à Blois de l'écrivain traditionaliste français Michel de Grosourdy de Saint-Pierre. Descendant du maréchal Soult et du naturaliste Buffon, cousin de Montherlant, ami de La Varende, il travailla d'abord en usine comme ouvrier métallurgiste. Résistant pendant la guerre, il collabora dans les années 1950 à La Nation française de Pierre Boutang. Son roman Les Aristocrates (1954) fut adapté au cinéma par Denys de la Patellière, avec Pierre Fresnay dans le rôle principal.

1924.
Antonio Gramsci.jpgÉlu quelques semaines plus tôt député de Vénétie, l'écrivain et politicien Antonio Gramsci lance le journal L'Unità, organe quotidien du futur Parti communiste italien.

 

 

 



1936.
Léon Blum.JPGLéon Blum écrit dans Le Populaire : "Aussitôt que nous posséderons le pouvoir, nous détruirons et remplacerons par les nôtres les cadres de l'armée, de la magistrature, de la police, et nous procéderons à l'armement du prolétariat. Nous pourrons alors construire la société collectiviste ou communiste. Tout le reste n'est que littérature."

 

 

1966.
Mort à Coligny, près de Genève, de l'économiste et philosophe allemand Wilhelm Röpke. Adversaire du romantisme comme de l'esprit prussien, il quitta l'Allemagne en 1933. Cofondateur de la Société du Mont-Pèlerin, qui fut au lendemain de la guerre le creuset du néolibéralisme, il s'y opposa au nom de l'"ordo-libéralisme" à Ludwig von Mises et à Friedrich Hayek.

2003.
Mort à Hennebont du journaliste, écrivain et cinéaste breton Herry Caouissin. Ancien collaborateur de l'abbé Jean-Marie Perrot, il fut en 1940 le fondateur du journal illustré O Lo Lê. En 1952, il créa avec son frère Ronan la première société cinématographique bretonne, Brittia Films, à laquelle on doit L'Enfance de Botrel et Le Mystère du Folgoët.

03/02/2020

C'était le 3 février...

865.
Mort du missionnaire Ansgard (Anschaire). Né en 801 près d'Amiens, il avait patronné l'évangélisation forcée de l'Allemagne du Nord et de la Scandinavie.

1116.
Mort à Székesfehérvár du roi de Hongrie Koloman Árpád, dit le Bibliophile. Il avait également pris le titre de roi de Croatie en 1102. Il fut l'un des premiers souverains d'Europe à faire interdire les procès en sorcellerie.

1317.
Philippe V le Long.JPGRecueil de coutumes rédigé à l'époque de Clovis et remanié plusieurs fois, la loi salique, qui exclut les femmes de la succession au trône de France, est réinterprétée pour être appliquée pour la première fois, afin de conforter les droits de Philippe V le Long au détriment de sa sœur Isabelle, épouse d'Édouard II d'Angleterre.

 


1887.
À Paris, la première Bourse du Travail s'installe au centre de la ville, rue Jean-Jacques-Rousseau.

1917.
Mort à Paris de l'écrivain et polémiste Édouard Drumont, fondateur du journal antidreyfusard La Libre Parole.

1918.
À Besançon, le journal L'Éclair Comtois explique à ses lecteurs que "l'Allemand, prolétaire ou hobereau, reste allemand. À travers les âges, le Germain n'a pas changé [...] L'Allemand ne comprendra jamais la liberté parce que la liberté est contraire à son tempérament."

1941.
En URSS, création du KGB ou Comité pour la Sécurité de l'État (Komitet Gossudarstvennoï Bezopasnoti). Il succède au NKVD, au Guépéou et à la Tchéka.