Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/08/2021

C'était le 3 août...

881.
Louis III le Germanique bat à Saucourt-en-Vimeu (Somme) les troupes normandes de Gormond et Isembart, qui laissent 9000 morts sur le champ de bataille. Cette victoire sur les Vikings païens sera célébrée par un moine de Saint-Amand-les-Eaux dans le Ludwigslied (également intitulé Rithmus teutonicus), dernier texte connu rédigé en francique.
Transcription du texte original et traduction française : http://bookline-03.valenciennes.fr/bib/decouverte/histoir...

1312.
Une révolte populaire éclate à Liège. L'église Saint-Martin est incendiée, 132 membres du patriciat local sont brûlés vifs.

1379.
Débarquement triomphal de Jean IV de Bretagne à Dinard. Profitant de son exil en Angleterre, le roi de France Charles V avait fait prononcer quelques mois plus tôt, par le parlement de Paris, la réunion du duché de Bretagne à la couronne de France. Cette décision avait soulevé une vive émotion chez les Bretons, qui s'étaient adressés à Jean IV pour demander son intervention. Le souverain breton s'était alors allié à Richard II d'Angleterre et avait embarqué à Southampton avec 400 hommes. Son retour, qui déclencha une immense vague d'enthousiasme, fut célébré par le chant "An Alarc'h" (ou "Le cygne de Monfort") recueilli vers 1835 par Hersart de la Villemarqué. Au cours des mois suivants, Jean IV rétablit les libertés bretonnes. En 1381, le second traité de Guérande marqua sa réconciliation avec le roi de France.

1546.
L'imprimeur et humaniste Etienne Dolet, tenu pour hérétique, est brûlé place Maubert, à Paris. Ses livres sont brûlés avec lui. On lui reprochait d'avoir traduit, en 1544, un dialogue de Platon sur l'immortalité de l'âme.

1811.
Première ascension de la Jungfrau, en Suisse, par les frères Meyer.

1857.
Eugène Sue.jpgMort à Annecy-le-Vieux (Haute-Savoie) du romancier populaire français Eugène Sue, infatigable défenseur de la cause "démocratique et sociale européenne". Ses Mystères de Paris (1842-1843), publiés d'abord en feuilleton dans le Journal des débats, ne connaîtront pas moins de quatre adaptations cinématographiques.

1914.
Le Reich venant de déclarer la guerre à la France, l'Autrichien Adolf Hitler demande au roi Louis III de Bavière la faveur de pouvoir se porter volontaire dans un régiment bavarois.
À Lunéville, six obus sont lâchés par des avions allemands. C'est le premier bombardement aérien de la Première Guerre mondiale.

1916.
Roger Casement.gifSir Roger Casement, accusé de haute trahison pour avoir apporté son aide aux "rebelles" irlandais, est pendu à Londres, dans la prison de Pentonville. Vingt ans plus tard, sa dépouille sera restituée à l'Irlande et de grandioses funérailles lui seront faites en présence du président Eamon de Valera. Les circonstances de l'arrestation de Sir Casement sont relatées dans la célèbre ballade Lonely Banna Strand.

1936.
Fulgence Bienvenüe.jpgMort à Paris de l'ingénieur Fulgence Bienvenüe, auquel la capitale doit son Métropolitain.

01/08/2021

C'était le 1er août...

Antiquité.
Dans l'ancienne Rome, journée dédiée à Mars et à l'Espérance. Chez les Celtes, fête de Lugnasad en l'honneur du dieu suprême Lug, dont elle soulignait l'aspect royal : période de trêve guerrière, elle promettait paix et abondance (dont le roi était le double garant, cf. le cycle arthurien). En Irlande, cette fête se maintiendra jusqu'au VIe siècle.

1752.
Première représentation à Paris de La Servante-maîtresse, opéra-bouffe du compositeur italien Giovanni Battista Pergolesi, dit Pergolèse. Elle déclenchera la fameuse "querelle des bouffons", qui divisa la France en deux et opposa les tenants de la tragédie lyrique française, personnifiée par Rameau, et ceux de l'opéra-bouffe italien, entraînés par Rousseau. L'affaire ne fut pas exempte d'arrière-pensées politiques.

1793.
Basilique Saint-Denis.jpgLa Convention ordonne la destruction des tombeaux royaux de Saint-Denis. Les restes de Henri IV et de Louis XIV sont dispersés et jetés à la fosse commune. Les gisants de bronze sont fondus, avec la couronne de Charlemagne. La basilique n'échappe à la destruction que grâce à l'action d'Alexandre Lenoir, créateur du musée des Monuments français.

 

 


1914.
Parution dans la revue Lacerba du "Manifeste de l'architecture futuriste", rédigé par l'architecte italien Antonio Sant'Elia. Le nom de la revue rappelle le poème L'Acerba de Cecco d'Ascoli, jugé comme hérétique et condamné à mort en 1327. Sant'Elia sera tué sur le front en 1916.

1917.
Hostile à l'entrée en guerre des États-Unis, le syndicaliste américain Franck Little, venu aider les mineurs du cuivre à mener une grève contre l'Anaconda Company, est enlevé par six hommes masqués dans sa chambre d'hôtel de Butte, dans le Montana, conduit hors de la ville puis assassiné. Les meurtriers ne seront jamais retrouvés.

1920.
Lokmanya Bal Gangadhar Tilak.jpgMort à Bombay de Lokmanya Bal Gangadhar Tilak. Considéré comme l'un des pères du nationalisme indien, il fut incarcéré pendant plusieurs années dans les prisons anglaises de Birmanie et publia des travaux sur les Védas, qui placent dans les régions arctiques l'origine des "Indo-Aryens".


1944.
L'écrivain Jean Prévost est tué dans le Vercors au fond des gorges d'Engins. Il avait pris dans la Résistance le nom de "capitaine Goderville", nom du village de Normandie dont son père était originaire. Considéré comme l'un des auteurs les plus talentueux de sa génération, auteur de romans (Les Frères Bouquinquant), d'essais (Tentative de solitude), d'études historiques et littéraires (La création chez Stendhal), il avait publié à vingt-quatre ans Plaisir des sports, exercice de style sur la maîtrise de soi qui évoque Les Olympiques de Montherlant.

1946.
La Haute cour militaire de Moscou condamne à mort le général Andréi Vlassov, ancien commandant en chef de la XXe armée durant la bataille de Moscou, qui, après avoir défendu Kiev en 1941, était passé du côté allemand et avait constitué une "armée nationale de libération" composée de soldats et d'officiers de nationalité russe. Les survivants de l'armée Vlassov, capturés par les Américains, furent remis aux Soviétiques, qui les massacrèrent.