Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/08/2022

C'était le 3 août...

379.
Décret de Gratien interdisant tous les cultes religieux à Rome, à la seule exception du culte chrétien.

881.
Louis III le Germanique bat à Saucourt-en-Vimeu (Somme) les troupes normandes de Gormond et Isembart, qui laissent 9000 morts sur le champ de bataille. Cette victoire sur les Vikings païens sera célébrée par un moine de Saint-Amand-les-Eaux dans le Ludwigslied (également intitulé Rithmus teutonicus), dernier texte connu rédigé en francique.
Transcription du texte original et traduction française : http://bookline-03.valenciennes.fr/bib/decouverte/histoir...

1312.
Une révolte populaire éclate à Liège. L'église Saint-Martin est incendiée, 132 membres du patriciat local sont brûlés vifs.

1379.
Débarquement triomphal de Jean IV de Bretagne à Dinard. Profitant de son exil en Angleterre, le roi de France Charles V avait fait prononcer quelques mois plus tôt, par le parlement de Paris, la réunion du duché de Bretagne à la couronne de France. Cette décision avait soulevé une vive émotion chez les Bretons, qui s'étaient adressés à Jean IV pour demander son intervention. Le souverain breton s'était alors allié à Richard II d'Angleterre et avait embarqué à Southampton avec 400 hommes. Son retour, qui déclencha une immense vague d'enthousiasme, fut célébré par le chant "An Alarc'h" (ou "Le cygne de Monfort") recueilli vers 1835 par Hersart de la Villemarqué. Au cours des mois suivants, Jean IV rétablit les libertés bretonnes. En 1381, le second traité de Guérande marqua sa réconciliation avec le roi de France.

1529.
Signature de la paix de Cambrai. François Ier se réconcilie avec Charles Quint, lui cède l'Artois et renonce à sa suzeraineté sur la Flandre royale.

1546.
L'imprimeur et humaniste Etienne Dolet, tenu pour hérétique, est brûlé place Maubert, à Paris. Ses livres sont brûlés avec lui. On lui reprochait d'avoir traduit, en 1544, un dialogue de Platon sur l'immortalité de l'âme.

1811.
Première ascension de la Jungfrau, en Suisse, par les frères Meyer.

1857.
Eugène Sue.jpgMort à Annecy-le-Vieux (Haute-Savoie) du romancier populaire français Eugène Sue, infatigable défenseur de la cause "démocratique et sociale européenne". Ses Mystères de Paris (1842-1843), publiés d'abord en feuilleton dans le Journal des débats, ne connaîtront pas moins de quatre adaptations cinématographiques.

1914.
Le Reich venant de déclarer la guerre à la France, l'Autrichien Adolf Hitler demande au roi Louis III de Bavière la faveur de pouvoir se porter volontaire dans un régiment bavarois.
À Lunéville, six obus sont lâchés par des avions allemands. C'est le premier bombardement aérien de la Première Guerre mondiale.

1916.
Roger Casement.gifSir Roger Casement, accusé de haute trahison pour avoir apporté son aide aux "rebelles" irlandais, est pendu à Londres, dans la prison de Pentonville. Vingt ans plus tard, sa dépouille sera restituée à l'Irlande et de grandioses funérailles lui seront faites en présence du président Eamon de Valera. Les circonstances de l'arrestation de Sir Casement sont relatées dans la célèbre ballade Lonely Banna Strand.

1936.
Fulgence Bienvenüe.jpgMort à Paris de l'ingénieur Fulgence Bienvenüe, auquel la capitale doit son Métropolitain.

17/04/2022

C'était le 17 avril...

1529.
Louis de Berquin, membre du conseil du roi François Ier, dont il est l'ami et que l'on avait surnommé "le plus savant des nobles", est condamné à mort à Paris, puis brûlé vif le jour même pour avoir embrassé la cause de Luther. Le roi, qui se trouvait à Blois, apprend en même temps la sentence et l'exécution.

1774.
Friedrich Koenig.jpgNaissance à Eisleben (Saxe-Anhalt, Allemagne) de Friedrich Koenig, inventeur de la première presse mécanique utilisée pour l'impression des livres.

 

 

 

 



1888.
Naissance à Nielebock du compositeur allemand Herms Niel, auteur de nombreuses chansons et marches militaires, dont la célèbre Erika.

1921.
La France qui, jusque là, avait soutenu les efforts des Russes blancs, déclare ne plus soutenir l'armée antibolchevique de Wrangel, repliée en Turquie.

1947.
À Varsovie, le gouvernement communiste décide la déportation de 150000 Ukrainiens du pays des Lemkos, du Sian et de Kholn. L'opération a pour but de permettre à la Pologne de reculer sa frontière orientale sur la ligne Curzon.

24/03/2022

C'était le 24 mars...

1494.
Naissance à Glauchau de Georg Bauer, dit Agricola, fondateur de la minéralogie allemande moderne. Il écrivit aussi l'un des premiers ouvrages classiques sur la métallurgie.

1529.
Guillaume Budé écrit à François 1er : « Nous vous avons représenté la philologie comme une fille pauvre qui était à marier et nous vous avons prié de lui faire une dot ». Il s'agira du Collège de France.

1794.
Anacharsis Cloots.JPGAnacharsis (Jean-Baptiste) Cloots est guillotiné à Paris. Né en 1755 près de Clèves, où son père était conseiller secret du roi de Prusse, il est élevé à Mons chez les jésuites, voyage dans toute l'Europe, puis rallie la Révolution française. En juin 1790, il proclame l'avènement d'une République mondiale : "Tous les hommes ne forment qu'une seule nation... Paris sera le temple de la patrie universelle".
En janvier 1792, il déclare : "C'est parce que je veux la paix que je demande la guerre." En septembre 1792, lors des élections à la Convention, il affirme : "Mon cœur est français, mais mon âme est sans-culotte." Robespierre le fait exclure de la Convention comme "prussien et ami des étrangers".
Son chef de file, Jacques-René Hébert, fondateur en septembre 1790 du journal Le Père Duchesne qui avait vanté en 1793 les vertus de la "sainte Guillotine", monte sur l'échafaud le même jour.

En Vendée militaire, la colonne républicaine du général Cordellier investit le village de La Chapelle-Basse-Mer (en l'actuelle Loire-Atlantique), dont les 118 habitants sont massacrés. Témoin de la tuerie, l'abbé Robin, curé de la paroisse, rapporte que des jeunes filles ont été violées, suspendues jambes écartées à des arbres, puis coupées en deux, des femmes enceintes écrasées sous des pressoirs, des enfants empalés sur des baïonnettes.

À la Convention, les commissaires républicains Morel et Carpenty témoignent : "À Montournais, aux Épesses et dans plusieurs autres lieux, le général Amey fait allumer les fours et lorsqu'il sont bien chauffés, il y jette les femmes et les enfants. À qui ose le lui reprocher, il répond que c'est ainsi que la République veut cuire son pain." 

1808.
Lycée militaire de Saint-Cyr.jpgL'École Spéciale Militaire quitte Fontainebleau pour s'installer à Saint-Cyr, près de Versailles, dans l'ancien château de la duchesse de Maintenon (qui hanterait encore ces lieux où elle fonda en 1686 la Maison royale de Saint-Louis, pensionnat de jeunes filles). L'ESM prend ainsi la place du Prytanée, transféré à La Flèche dans la Sarthe.

1860.
Malgré l'opposition de Garibaldi, signature du traité de Turin, qui entérine l'annexion de Nice par la France.

1968.
Les participants du colloque "Christianisme et révolution", réuni à Paris, tirent la conclusion de leurs travaux : "Nous reconnaissons le droit pour tout chrétien, comme pour tout homme, de participer au processus révolutionnaire, y compris dans sa lutte armée". 

1976.
Renversée par un coup d'État militaire, Isabel Martínez de Perón est arrêtée et mise en liberté surveillée. Cinq jours plus tard, le général putschiste Videla devient président de la République d'Argentine. Une sanglante chasse aux péronistes et aux "gauchistes" s'organise aussitôt avec l'assistance de la CIA. Plus de 30 000 personnes seront torturées durant les dix années de la dictature.