Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/07/2021

C'était le 29 juillet...

1167.
Frédéric Barberousse s'empare de Saint-Pierre de Rome. Le pape Alexandre III s'enfuit à Bénévent.

1525.
Jean Leclerc, cardeur de laine à Meaux, est exécuté à Metz pour avoir embrassé la cause de la Réforme.

1582.
Une bande de Hurlus (calvinistes révoltés) ayant envahi un faubourg de Lille, une cabaretière du nom de Jeanne Maillotte galvanise la résistance des habitants de la ville au point de leur permettre de repousser l'attaque. Devenue le symbole du courage des femmes lilloises, cette figure très probablement légendaire a inspiré les traditions locales. Une statue lui a été dressée en 1936.

1883.
Au village de Dovia di Predappio, en Romagne, naissance de Benito Mussolini.

1890.
Mort à Auvers-sur-Oise du peintre hollandais Vincent Van Gogh. Il s'était l'avant-veille tiré une balle de pistolet dans la poitrine. Précurseur de l'expressionnisme, il avait trente-sept ans.

1944.
L'abbé Emmanuel Rallier, recteur de la paroisse de Bieuzy-Lanvaux (Morbihan), est abattu dans son presbytère, le jour de son anniversaire, par un groupe de maquisards en raison de ses sympathies présumées pour le mouvement indépendantiste Breiz Atao.

1956.
Mort à Kilchberg, en  Suisse, du philosophe et psychologue allemand Ludwig Klages, auteur de L'Esprit comme antagoniste de l'âme.

1983.
cinéma,espagne,1983Mort à Mexico du cinéaste espagnol Luis Buñuel, auteur notamment de L'Âge d'or, Viridiana et La Voie lactée.

 

 

 

 

 

 

1984.
Mort à Guingamp de l'écrivain et ancien résistant Gilbert Renault, dit le colonel Rémy, compagnon de la Libération. C'est à lui que l'on doit la formule selon laquelle "la France de juin 1940 avait à la fois besoin du maréchal Pétain et du général de Gaulle, d'un bouclier en même temps que d'une épée".

17/11/2020

C'était le 17 novembre...

1587.

Naissance à Cologne, dans une famille de réfugiés originaires d'Anvers, du plus grand poète néerlandais, Joost van den Vondel. Il passa la plus grande partie de sa vie à Amsterdam, où il subit l'influence durable du poète protestant Guillaume de Saluste, seigneur du Bartas, qu'il appela "la gloire de la France" et "l'immortel Gascon". Auteur de nombreuses tragédies (Gisbert d'Amstel, Adam exilé, Jephté) et de plusieurs monuments littéraires (Obsèques et élégie de Henri le Grand), il porta à la perfection la maîtrise de l'alexandrin. Le Hollandais Jean Stals fut au XXe siècle son principal introducteur en France. Une mise en scène de l'une de ses œuvres, Joseph vendu à ses frères, due à Jean Giono, fut représentée au Théâtre romain d'Orange en 1952.

 

1582.
Jakob Wimpfeling et ses étudiants en polémique avec Thomas Murner .jpgMort à Schlettstadt (Sélestat, en Alsace) de l'humaniste et théologien allemand Jakob Wimpfeling. Ancien professeur à Heidelberg, une part de ses travaux, basés sur le Germania de Tacite, sont à la source du nationalisme allemand.

 

1749.
Naissance à Châlons-en-Champagne de Nicolas Appert, inventeur d'un procédé de stérilisation permettant de conserver les substances alimentaires dans une boîte hermétiquement close, la célèbre "boîte de conserve". Ayant omis de déposer un brevet, il mourra dans la misère en 1841, les Anglais et les Américains ayant pillé sans vergogne son invention.

 

1922.

En Italie, la Chambre des députés, qui ne compte que 35 députés fascistes, accorde sa confiance au gouvernement Mussolini par 306 voix contre 116.

 

1929.
Le Comité central du Parti communiste soviétique décide d'accélérer la collectivisation agricole en Ukraine. Trois ans plus tard, la famine régnera dans tout le pays.

 

1941.
Joseph Staline.jpgÀ Moscou, Staline ordonne par décret que « tous les lieux d’habitation où se trouvent des troupes allemandes soient incendiés et détruits, et cela jusqu’à 60 km de la ligne de front principale ». Le texte précise que les incendies devront être allumés par des membres des commandos de chasse soviétiques « habillés d’uniformes de la Wehrmacht et de la Waffen-SS prélevés sur des stocks pris à l’ennemi » et que « le bruit doit être répandu dans la population que les Allemands ont incendié ces villages et lieux d’habitation pour punir les partisans ».

 

1952.
Au théâtre des Arts de Paris, la représentation d'une pièce de Brasillach, Bérénice, provoque de violentes manifestations de la part de mouvements de gauche, qui en réclament l'interdiction.