Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2017

C'était le 18 septembre...

1761.
Naissance à Brignoles de l'écrivain provençal François Raynouard. Son Choix de poésies originales des troubadours prépara la renaissance occitane.

1793.
Le bonnet phrygien ayant été adopté officiellement par les jacobins (Louis XVI fut obligé de le porter en juin 1792), la Convention décrète que "les galériens ne seront plus coiffés à l'avenir du bonnet rouge, emblème du civisme et de la liberté". Le bonnet phrygien sera supprimé par Bonaparte au moment du Consulat.

1858.
Faisant campagne contre Stephen A. Douglas, Abraham Lincoln déclare à Charleston, dans l'Illinois : "Je ne suis pas, ni n'ai jamais été, favorable à l'instauration de l'égalité politique et sociale entre les Noirs et les Blancs, égalité qui leur est interdite par les différences physiques existant entre les deux races".

1898.
Paul Vialar.jpgNaissance à Saint-Denis de l'écrivain Paul Vialar, auteur de La Grande Meute, roman publié en 1943. Recherché alors pour son engagement dans la Résistance, il y écrit : "Dans la vie, il faut marcher devant soi, avec une idée fixe, aller tout droit, comme les bons courants sur la voie, sans quitter les erres, sans se soucier de ce qui n'est pas le but à atteindre".


1917.
Naissance à Chicago de l'essayiste américain Francis Parker Yockey, alias Ulick Varange, auteur d'Imperium (1948).

1962.
Le général de Gaulle, parlant au nom de la France, propose à l'Allemagne la création d'une étroite union politique, culturelle et militaire.

1974.
Ouvrant à la Sorbonne le colloque "Biologie et devenir de l'homme", le recteur Robert Mallet, chancelier des universités, déclare : "Un chef d'État ignorant de la génétique et de l'écologie, voilà qui est beaucoup plus grave pour l'avenir du monde que beaucoup d'hommes de métiers manuels qui ne savent ni lire ni écrire". Le 24, M. Giscard d'Estaing lui répond : "Le devenir des hommes n'est pas distinct du devenir de l'homme. Le patrimoine spirituel d'une civilisation vécue collectivement répond au patrimoine génétique d'une descendance biologique. Et le rejet naturel de toute atteinte à l'un ou à l'autre de ces patrimoines est une donnée dont nous devons tenir compte lorsque nous sommes amenés à analyser les choix gouvernant notre avenir".

Écrire un commentaire