Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/08/2015

C'était le 2 août...

1793.
Un décret du Comité de salut public enjoint aux théâtres de proscrire des auteurs comme Corneille ou Racine, dont les œuvres évoqueraient trop la monarchie. Le 2 septembre, le théâtre de la Nation (actuel théâtre de l'Odéon) doit fermer ses portes après avoir représenté Pamela ou la vertu récompensée, pièce de François de Neufchâteau.

1914.
Jules-André Peugeot.JPGÀ Joncherey, près de Sochaux, le caporal Jules-André Peugeot, du 44e régiment d'infanterie, est mortellement blessé par une patrouille allemande. Camille Mayer.jpgTrouvant la force de riposter, il tue le sous-lieutenant Camille Mayer.
Ce sont les deux premiers morts de la Grande Guerre.




1934.
Mort du maréchal Paul von Hindenburg, dans sa résidence de Neudeck (Prusse-Orientale, aujourd'hui en Pologne). Ses funérailles auront lieu au mémorial de Tannenberg, sur les lieux de sa victoire remportée sur les Russes en 1914.

1935.
Hermann Löns.jpgLes restes du poète de la Révolution conservatrice Hermann Löns, tué sur le front en 1914, sont transférés près de Tietlingen, au cœur de la lande de Lünebourg. Un mémorial frappé de la rune du loup s'y élève aujourd'hui.Mémorial Löns.jpg

 

 

 

1944.
André Maubré, ancien secrétaire de la revue bretonne Breiz Atao, âgé de 21 ans, est fusillé par un groupe se réclamant du maquis dans le bois de Ménoray, à Locmalo (Morbihan). Ses deux sœurs sont abattues avec lui.

Écrire un commentaire