Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2022

C'était le 7 janvier...

1380.
Les trois plus anciens cantons helvétiques, Uri, Schwys et Unterwalden, sont pour la première fois réunis.

1451.
Félix V.jpgMort du duc Amédée VIII de Savoie, créateur de l'État savoyard. Élu pape en 1439, sous le nom de Félix V, par les pères du concile de Bâle, il se retira dix ans plus tard au prieuré de Ripaille, près de Thonon-les-Bains. Il y mena une vie si voluptueuse que l'expression "faire ripaille" lui survécut.

 

1483.
Naissance à Seuilly, près de Chinon, de l'écrivain français François Rabelais.

1794.
Siégeant à Fougères (Bretagne), le tribunal révolutionnaire de la Commission Brutus Magnier juge trois dangereux "conspirateurs" : Marie Aubin, sept ans, François Aubin, cinq ans, et Pierre Aubin, quatre ans. Condamnés à mort, les trois enfants seront noyés.

1878.
Mort à Arcueil (Val-de-Marne) de l'homme politique et chimiste français François-Vincent Raspail. D'abord persécuté par la Terreur blanche en raison de ses opinions bonapartistes, il proclama la République à l'Hôtel de Ville de Paris en 1848. Condamné et emprisonné à plusieurs reprises, il fut le candidat des socialistes à la présidence de la République. Élu à Lyon, où il siégea à l'extrême gauche, il était encore retourné en prison en 1873 pour avoir attaqué les Jésuites.

1929.
Fondation à Zagreb, par Ante Pavelic, du mouvement révolutionnaire et indépendantiste croate Ustacha. Son nom vient du verbe ustati, qui signifie "se lever" et, par extension, "se révolter".

1944.
L'ancien chef de la Cagoule, Eugène Deloncle, chef du Mouvement social révolutionnaire, est abattu à son domicile parisien par la Gestapo.

1978.
Via Acca Larenzia, à Rome, deux militants du Front de la Jeunesse, Franco Bigonzetti et Francesco Ciavatta, sont assassinés au fusil-mitrailleur par un commando d'extrême gauche devant le siège local du Mouvement social italien. Deux autres, Stefano Recchioni et Alberto Giaquinto, seront abattus peu après par la police, au cours d'une émeute. Le père de Francesco Ciavatta se donnera la mort quelques mois plus tard.

1981.
Après la mise à sac d'un foyer de travailleurs immigrés à Vitry-sur-Seine par un commando municipal composé de militants communistes, Georges Marchais, secrétaire général du PCF, déclare "approuver sans réserve" l'action du maire.