Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/08/2022

C'était le 27 août...

-479.
L'armée d'invasion perse menée par Xerxès est écrasée à Platées, en Béotie, par une alliance des cités grecques, dont Sparte, Athènes, Corinthe et Mégare. Au terme de cette dernière grande bataille terrestre des guerres médiques, les troupes perses commencent à refluer. Les Grecs porteront bientôt la guerre en Asie.

383.
Mort à Constantinople de l'évêque Wulfila ("petit loup"). Tenant d'une théologie arianisante, et ne reconnaissant donc pas le symbole de Nicée, on lui attribue l'évangélisation des Goths et la traduction de la Bible dans leur langue à l'aide d'un alphabet combinant majuscules grecques, onciales latines et lettres runiques, nommé alphabet gotique.

388.
Ancien commandant en chef des légions de Bretagne puis empereur des Gaules, de Bretagne et d'Ibérie, Magnus Clemens Maximus, en marche pour s'emparer de l'Italie, est décapité sur l'ordre de Théodose près des portes d'Aquilée.

1590.
Mort à Rome du pape Sixte V (Felix Peretti). Sous prétexte de purger ses États des brigands qui les infestaient, il fit dresser dans Rome des potences où l'on exécutait la "justice" à toute heure. Il poursuivit l'assèchement des marais pontins, excommunia Henri de Navarre et le prince de Condé, multiplia les intrigues et les complots. De concert avec les jésuites, il organisa une conspiration pour faire assassiner la reine Elisabeth d'Angleterre. Sous son pontificat, la duchesse de Montpensier se prostitua au moine dominicain Jacques Clément et lui fit assassiner le roi de France Henri III, que la Ligue haïssait à cause de sa politique hésitante envers Henri de Navarre. Apprenant la nouvelle, Sixte V compara l'acte du régicide "au mystère de l'Incarnation et aux exploits de Judith". Il mourut empoisonné comme son successeur Urbain VII qui, ayant prétendu réformer l'ordre des jésuites, fut assassiné après douze jours de règne.

1701.
Signature d'un accord entre Philippe V, roi d'Espagne, et Louis XIV. Il stipule que, pour dix ans, le transport des Noirs dans les colonies d'Amérique appartiendra à la Compagnie royale de Guinée, représentée par M. du Casse, gouverneur de Saint-Domingue. Les navires devront être français ou espagnols. Les équipages pourront appartenir à n'importe quelle nation, à condition qu'elle soit catholique.

1730.
Naissance à Königsberg en Prusse-Orientale (aujourd'hui Kaliningrad, Russie) de Johann Georg Hamann, le "Mage du Nord", philosophe inscrit dans la lignée de Giordano Bruno, et écrivain précurseur du romantisme. Son influence traversera deux siècles : Herder, Goethe, Hegel, Schelling, Kierkegaard... jusqu'à Ernst Jünger dans ses journaux (Soixante-dix s'efface).

1770.
Naissance à Stuttgart du philosophe Georg Wilhelm Friedrich Hegel.

1824.
Le gouvernement français crée un ministère des Affaires ecclésiastiques et décide d'y rattacher celui de l'Instruction publique. Le pape Léon XIII félicite la France pour cette "judicieuse initiative".

1869.
Naissance à Munich de Karl Haushofer, officier d'artillerie et créateur de la géopolitique.

1974.
Mort à Munich d'Otto Strasser. Ancien membre du parti social-démocrate, puis de la NSDAP, il s'opposa très vite à Hitler et fonda une "Communauté de combat" à laquelle on donna également le nom de "Front noir". Exilé dès 1933, il gagna le Canada et fut déchu da sa nationalité en 1934, au moment même où son frère Gregor était assassiné lors de la "nuit des longs couteaux". Rentré en Allemagne en 1955, il tenta sans succès d'y lancer un nouveau parti. Les tribunaux allemands lui refusèrent toute indemnisation au titre de victime du nazisme.