Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/09/2015

C'était le 29 septembre...

1227.
Première excommunication de Frédéric II de Hohenstaufen, par le pape Grégoire IX.

1560.
Mort de Gustave Vasa, roi de Suède, fondateur de la dynastie du même nom. Après avoir rompu l'union de Kalmar, il favorisa la Réforme, fit passer les domaines du clergé sous le contrôle de l'État, encouragea l'économie nationale et s'allia avec le roi de France, François Ier.

1572.
Un jésuite parisien précise en chaire, de façon solennelle, que les massacres de la Saint-Barthélémy ont été exécutés sur l'ordre de l'archange saint Michel.

1642.
Frédéric Maurice de la Tour d'Auvergne.jpgLe dernier prince de Sedan, Frédéric Maurice de la Tour d'Auvergne, duc de Bouillon, ayant été battu à la Marfée par les troupes de Louis XIII, la "Genève du Nord" perd son indépendance. La principauté est rattachée à la France.

 

 

 


1822.
À Vienne, un décret impérial élève les cinq frères Rothschild et tous leurs descendants au titre de baron.

1917.
Sortie sur les écrans américains d'une vague de films anti-allemands, produits par un Comité d'information publique dirigé par le socialiste George Creel, à qui le président Woodrow Wilson, désireux de faire entrer en guerre son pays, a confié le soin de "préparer l'opinion publique". "Vendre la guerre, déclare Creel, est la plus belle aventure qui soit pour un publicitaire".

1921.
Mort à Potsdam de l'économiste et philosophe matérialiste allemand Karl Eugen Dühring, surtout connu par le texte que Friedrich Engels publia contre lui (Anti-Dühring, 1878).

Commentaires

Et qu'en est-il de Bouillon, alors? Depuis la fin du XVI° siècle la ville appartient à la famille de la Tour d'Auvergne mais l'évêque de Liège la revendique aussi. En 1676, l'armée française prend Bouillon aux évêques et la rend à la famille de La Tour d'Auvergne. Il est étonnant que cela ne se soit pas fait plus tôt, au moment de cette bataille de la Marfée.
Du coup Bouillon est restée indépendante (comme Monaco) jusqu'à la révolution, moment où elle est annexée par la France avant d'être perdue en 1815 après Waterloo.

Écrit par : Feuilly | 30/09/2009

Répondre à ce commentaire

@ Feuilly : il est en effet surprenant que l'occasion n'ait pas été saisie... peut-être est-ce dû au fait que Louis XIII avait envoyé ses troupes à la Marfée à la demande de Richelieu, que l'on peut imaginer avoir eu quelque réticence à confisquer Bouillon au clergé.

Écrit par : Le Photon | 30/09/2009

Répondre à ce commentaire

Pourtant Richelieu devait savoir que tous les livres interdits en France se publiaient là, quand ce n'était pas en Hollande. C'eût été une bonne occasion de... Mais c'est vrai que c'était s'en prendre au clergé, or vu le poids de l'Eglise à cette époque....

Écrit par : Feuilly | 30/09/2009

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire