Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/05/2019

C'était le 21 mai...

337.

Installé depuis sept ans à Byzance, qu'il a renommée Constantinopolis, l'empereur Constantin le Grand meurt subitement près de Nicomédie.

1471.
Albrecht Dürer (autoportrait).jpgNaissance à Nuremberg (Bavière, Allemagne) du peintre, graveur et mathématicien Albrecht Dürer.

 

 

 

 

 

 

1639.
Le philosophe italien Tommaso Campanella, auteur de La Cité du soleil,  meurt après vingt-sept ans de réclusion dans un cachot de l'Inquisition. Né à Stilo (Calabre) en 1568, il avait combattu la scolastique et préconisé la méthode expérimentale.

1854.
Au château de Font-Ségugne (Châteauneuf-de-Gadagne, Vaucluse), sept jeunes poètes provençaux, dont Frédéric Mistral, fondent le Félibrige. Le mouvement, dont le but initial était de restaurer la langue provençale et d'en codifier l'orthographe, étendra bientôt son action à l'ensemble des pays de langue d'oc.

1905.
Naissance à Florence de l'écrivain, poète et mathématicien italien Berto (Roberto) Ricci. Anarchiste, antibourgeois et anticlérical dès sa jeunesse, il fonde en 1931 la revue L'Universale, qui scandalise rapidement les gardiens de l'orthodoxie fasciste. Néanmoins adhérant du parti fasciste à partir de 1934, il y représente une tendance critique "de gauche", hostile au capitalisme et au cléricalisme. En 1935, il se porte volontaire pour combattre en Éthiopie, avant de trouver la mort en 1941, en Cyrénaïque, sous la mitrailleuse d'un avion anglais.

1960.
Le soldat Minakawa Bunzo, de la 328ème Compagnie d'artillerie de l'armée impériale japonaise, est capturé dans l'île de Guam. Ignorant que la guerre avait pris fin, il attendait depuis quinze ans qu'on vînt le relever.Quelques jours plus tard, l'un de ses compagnons, Ito Masashi, est arrêté à son tour. De retour au Japon, les deux hommes y reçoivent un accueil triomphal.

2013.
L'écrivain et historien français Dominique Venner se donne la mort à Notre-Dame de Paris. Il laisse une note expliquant des raisons de son suicide : "Mon geste incarne une éthique de la volonté. Je me donne la mort afin de réveiller les consciences assoupies [...] À défaut de posséder une religion identitaire, nous avons en partage depuis Homère une mémoire propre, dépôt de toutes les valeurs sur lesquelles refonder notre future renaissance en rupture avec la métaphysique de l'illimité, source néfaste de toutes les dérives modernes".

Commentaires

21 mai 2013 - Mort de Dominique Venner.

Écrit par : Pierre Aragon | 22/05/2013

Répondre à ce commentaire

Oui Pierre. Je reprends ici le commentaire que j'ai mis à l'instant chez Solko :
"Le suicide de Dominique Venner est à mi-chemin entre celui de Montherlant (devant le déclin du physique par la maladie du corps) et de Mishima (devant le déclin de la communauté par la maladie de l'esprit). Comme ce dernier, Venner est mort en soldat, en sentinelle lançant une ultime alerte, jetant ses dernières forces dans un cri retentissant, à défaut d'en avoir assez pour combattre.
Le choix du lieu semblera blasphématoire, sans doute. Mais que l'on ne s'y trompe pas : Venner, dans son fond païen (au sens religieux du terme, à ne pas confondre avec athée) admirait les cathédrales, dont il comprenait certainement mieux la symbolique (ésotérique, unissant paganisme et christianisme dans un syncrétisme poussé à la perfection) que les touristes qui la visitent, voire que la plupart des catholiques qui s'y rendent pour pratiquer leur culte. J'ignore la raison du choix de Notre-Dame de Paris plutôt qu'une autre cathédrale (Chartres aurait pu convenir à son intention) mais je vais risquer une hypothèse : le parvis... Venner s'est donné la mort au "Kilomètre Zéro", au coeur de la France, d'une certaine manière."

Écrit par : Le Photon | 22/05/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire