Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2015

C'était le 8 décembre...

-65.
Naissance à Venosa, en Apulie, du poète romain Horace (Quintius Horatius Flaccus).

1893.
Auguste Vaillant.JPGPour venger Ravachol, guillotiné l'année précédente, l'anarchiste Auguste Vaillant fait exploser à la Chambre des députés une bombe qui ne fait pas de mort, mais quelques blessés. Le 12 décembre, les parlementaires adoptent des lois antiterroristes prévoyant la suppression de la liberté de la presse et l'interdiction de tout rassemblement anarchiste, même dans un lieu privé. Le banquier et futur président de la République Casimir Périer précise que "la liberté d'expression ne s'applique pas aux ennemis de la civilisation". Pour expliquer son geste, Vaillant déclare : "Messieurs, dans quelques minutes, vous allez me frapper, mais en recevant votre verdict, j'aurai au moins la satisfaction d'avoir blessé la société actuelle, cette société maudite où l'on peut voir un homme dépenser inutilement de quoi nourrir des milliers de familles, société infâme qui permet à quelques individus d'accaparer les richesses sociales (...) Las de mener cette vie de souffrance et de lâcheté, j'ai porté cette bombe chez ceux qui sont les premiers responsables des souffrances sociales." Vaillant est exécuté le 3 février 1894 ; avant de mourir, il s'écrie: "Vive l'anarchie, ma mort sera vengée !". Le 24 juin 1894 à Lyon, l'anarchiste italien Caserio poignardera le président Sadi Carnot.

1914.
Le comte amiral Maximilian von Spee trouve la mort avec ses deux fils, à bord du Scharnhorst, coulé avec tout son équipage par les Anglais lors de la bataille navale des îles Falkland (Malouines).

1942.
Création à la Comédie française de La Reine morte, de Henry de Montherlant, dans une mise en scène de Pierre Dux. Le rôle d'Inès de Castro est tenu par Madeleine Renaud.

1991.
Maurice Joyeux.jpgMort à Paris, à l'âge de quatre-vingt-un ans, de l'ancien ouvrier mécanicien Maurice Joyeux. Disciple de Louis Lecoin et défenseur des idées anarcho-syndicalistes, il avait été à partir de 1944 l'un des principaux animateurs de la Fédération anarchiste. Léo Ferré évoque discrètement son nom dans la chanson Les Anarchistes.

Commentaires

Ce fameux 24 juin 1894 où le président de la République Sadi Carnot, en visite à Lyon, fut poignardé par l'anarchiste italien Caserio est évoqué par deux écrivains dont les textes m'ont marquée :
- Henri Béraud dans "La Gerbe d'Or" évoque cette fin de journée où enfant (il avait neuf ans), il était avec ses parents en route pour un film des frères Lumière, quand il y eut un grand branle-bas et des gens qui couraient en tous sens.
- Roland Thévenet, alias Solko, dans une nouvelle "Les billets roses" où Guillaume, comme le président quelques rues plus loin, vient de se faire poignarder ; c'est son sang qui rosit les billets que Guillaume destinait à sa femme et à son fils.

Écrit par : Michèle | 09/12/2009

@ Michèle : merci pour votre contribution !

@ mes chers lecteurs : "Les billets roses" évoqués par Michèle, c'est ici :

http://solko.hautetfort.com/archive/2009/04/07/les-billets-roses.html

Bonne lecture !

Écrit par : Le Photon | 09/12/2009

Merci d'évoquer ces hommes et cette époque, devenus, forcément, tabous...
Les hommes qui pourrissent dans les tôles de France depuis bientôt 24 ans en savent quelque chose

Écrit par : Bertrand | 11/12/2009

@ Michèle : Vous me faites rosir.

Écrit par : solko | 11/12/2009

" Joyeux, et c'est pour ça, qu'ils sont toujours debout !"

On aimerait bien y croire !

Aujourd'hui, j'avais pensé à la naissance de Jim Morrisson..
Bien à vous

Écrit par : Bertrand | 08/12/2011

@ Bertrand : oh oui, Morrison ! Merci de ce rappel !
Bien cordialement.

Écrit par : Le Photon | 08/12/2011

Les commentaires sont fermés.