Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/03/2018

C'était le 7 mars...

1739.
Le roi perse Nadir Shah fait son entrée à Delhi. S'étant rendu dans une mosquée et s'y étant fait attaquer à coups de pierres, il ordonne un massacre général. Le carnage fait plus de 40 000 morts. Ce monarque était aussi fort dévot : il fit traduire en langue persane le Pentateuque et les évangiles.

1821.
Le soulèvement des Grecs à Jassy (Moldavie) marque le début de la guerre de libération nationale du peuple hellène.

1875.
Maurice Ravel.jpgNaissance à Ciboure (Pyrénées-Atlantiques) du compositeur français Maurice Ravel. Outre le Boléro, L'Heure espagnole, ou L'Enfant et les sortilèges, on lui doit deux concerti, dont l'un écrit pour la main gauche à la demande d'un pianiste autrichien qui avait perdu son bras droit lors des combats de 1914-1918.

1894.
Naissance à Guérigny (Nièvre) de l'homme politique français Marcel Déat. Ancien député socialiste, ministre de l'Air en 1936 au sein du gouvernement Sarraut, il fonda le Rassemblement National Populaire en 1941 et acheva sa carrière comme ministre du Travail dans le gouvernement de Vichy.

1916.
Jack London.jpgL'écrivain Jack London adresse sa démission à la direction du parti socialiste américain, lui reprochant de "ne pas insister assez sur la lutte des classes" et de se compromettre avec "l'ennemi". Il mourra dans l'année, le 22 novembre à Glen Allen (Californie), à 40 ans.

 

 

 

1921.
Cronstadt.jpgEn URSS, les soviets de marins de Cronstadt se révoltent. Lénine déclare : "C'est Thermidor, mais nous ne nous laisserons pas guillotiner". Trotski fait tirer sur les mutins, qui se font tuer aux cris de "vive l'Internationale communiste".

Commentaires

"Que le prolétariat du monde entier sache que nous combattons pour le véritable pouvoir du peuple travailleur et que le sanguinaire Trotski, le gras Kamenev et leur clique de sicaires combattent, eux, pour le pouvoir du parti des oppresseurs communistes.
(...)
Mais nous restons vaillants. Nous mènerons l'oeuvre que nous avons entreprise à une fin victorieuse, ou bien nous mourrons, et nous mourrons en criant : " Vivent les soviets librement élus ! "

Le Comité Révolutionnaire Provisoire des matelots, soldats rouges et ouvriers de la ville de Kronstadt, Radiotélégramme envoyé le 13 mars 1921.

Écrit par : Ns | 09/03/2010

Merci à Ns pour ce complément.

Écrit par : Le Photon | 10/03/2010

Les commentaires sont fermés.