C'était le 4 mars... (04/03/2022)

1848.
Chargé des Affaires étrangères dans le gouvernement provisoire, Alphonse de Lamartine informe les autres États que la France "déclare la paix au monde" et qu'elle renonce à toute action susceptible de perturber les relations internationales.

1852.
Mort à Moscou de l'écrivain Nicolas Gogol (Tarass Boulba, Le Revizor, Les Âmes mortes), souvent considéré comme le créateur du roman russe moderne.

1898.
Le tribunal de Château-Thierry, présidé par Paul Magnaud, acquitte Louise Ménard, jugée pour avoir volé un pain parce qu'elle et son enfant de deux ans n'avaient pas mangé depuis 36 heures. Le Journal des débats et L'Écho de Paris se déchaînent aussitôt contre ce juge "qui a osé acquitter une voleuse".

1919.
En représailles contre la tenue d'une Assemblée nationale germano-autrichienne, des "légions tchèques" (composées de déserteurs communistes autrichiens) massacrent deux cents Allemands des Sudètes, dont un enfant de onze ans et seize adolescents.

1921.
La population de Haute-Silésie se prononce massivement pour son rattachement à l'Allemagne, mais la Pologne refuse de s'incliner. Des civils allemands sont assassinés par des Polonais. Regroupés sous les ordres du général Höfer, 15 000 hommes des corps-francs tentent d'organiser la défense des villes et la protection des habitants. Ils sont aussitôt désavoués par Weimar ; le 24 novembre, le ministre de l'Intérieur les fera désarmer.

1930.
L'autorité militaire ayant inculpé le communiste Georges Sadoul pour une lettre où il avait déclaré "cracher sur les trois couleurs", le poète Paul Éluard adresse au général Gouraud une carte postale où il écrit : "Je ne reconnais pas aux gens de votre qualité le droit de limiter l'expression de ma pensée, notamment en ce qui concerne la patrie, mot qui n'a pour moi aucun sens quand il ne s'agit pas de l'URSS, patrie des travailleurs".

1948.
Antonin Artaud par Man Ray.JPGMort à Ivry-sur-Seine de l'écrivain et dramaturge français Antonin Artaud (Le théâtre et son double, 1938). En 1927, il fonda, avec Raymond Aron et Roger Vitrac, le théâtre Alfred Jarry et tint la même année le rôle de Marat dans le Napoléon d'Abel Gance. Ayant rompu avec les surréalistes lorsque ceux-ci se rallièrent au bolchevisme, Artaud professait un anarchisme ainsi défini : "L'anarchiste est quelqu'un qui a un tel besoin d'ordre qu'il n'en admet aucune parodie".

| Commentaires (0) | Tags : pacifisme, littérature, russie, histoire, théâtre, anarchisme, communisme, journalisme, misère, tchécoslovaquie, pologne, allemagne, 1848, 1852, 1898, 1919, 1921, 1930, 1948 |  Imprimer